Page:Aucassin et Nicolette, edité par Mario Roques, 1929.djvu/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XXX
INTRODUCTION


Éditions.

Fabliaux et contes des poètes français des XI, XII, XIII, XIV et XVe siècles tirés des meilleurs auteurs ; publiés par Barbazan ; nouvelle édition augmentée et revue sur les manuscrits de la Bibliothèque Impériale, par M. Méon, I, Paris, 1808.

P. 380–418 : C’est d’Aucasin et de Nicolete, avec la mélodie.

Nouvelles françaises en prose du XIIIe siècle publiées d’après les manuscrits avec une introduction et des notes par MM. L. Moland et C. d’Héricault ; Paris, 1856.

P. 229–309 : C’est d’Aucasin et de Nicolete. Édition avec reproduction de la mélodie et notes d’interprétation ; p. xxxvij–xliij, courte notice marquant le caractère dramatique de l’œuvre : « Le conte d’A. et N. touche évidemment de très près à l’art dramatique. C’est… un vaudeville, un opéra-comique en monologue… On y reconnaît parfaitement le style parlé… À certains détails minutieux de situation et de geste, on entrevoit, on devine le jeu de l’acteur. »

Aucassin et Nicolette, chantefable du XIIe siècle, traduite par A. Bida ; révision du texte original et préface par G. Paris ; Paris, 1878.

La préface a été réimprimée par G. Paris dans ses Poèmes et légendes (voir ci-dessous). La traduction supprime le séjour à Torelore, P. 53–104 : texte suivi d’un court relevé des divergences avec l’édition Moland. Sur ce texte voir G. Paris, Romania, VIII, 284–93.

Aucassin und Nicolette neu nach der Handschrift, mit Paradigmen und Glossar, von Hermann Suchier ; Paderborn, 1878.

Nouvelles éditions, sans cesse revues et modifiées, en 1881, 1889, 1899, 1903, 1906, 1909, 1913 ; celles de 1903 et de 1913 sont traduites en français par M. A. Counson. La neuvième édition a paru en 1921 (voir ci-dessous). Toutes ces éditions marquent les progrès d’un travail critique continu et d’essais de restitution que nous croyons excessifs, mais aussi d’un effort d’interprétation souvent fructueux : une grande place est donnée a letude de la langue ; glossaires étendus, mais incomplets.

Aucassin & Nicolette, edited and translated with Introduction, Glossary, and Bibliography by Francis William Bourdillon ; Londres, 1887.

Cette première édition n’était pas fondée sur une nouvelle collation du ms., qui a été faite pour la 2e édition parue en 1897.