Page:Aucassin et Nicolette, edité par Mario Roques, 1929.djvu/35

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XXXI
BIBLIOGRAPHIE CRITIQUE : TRADUCTIONS

C’est d’Aucasī et de Nicolete Reproduced in Photo-facsimile and Type-transliteration from the unique Ms. in the Bibliothèque Nationale at Paris, fonds français 2168, by the care of F. W. Bourdillon ; Oxford, 1896.

Aucassin et Nicolette, édite par Georges A. Tournoux ; Haarlem, 1911.

Édition imprimée en caractères anversois et hollandais des xvie et xviie siècles ; elle reproduit le texte du ms. avec quelques corrections ; en appendice choix de leçons.

Aucassin et Nicolette, edited by F. W. Bourdillon ; Manchester, 1919 [Modern language texts. French séries : Mediæval section].

Dans l’Introduction remarques sur la nécessité de ne pas altérer le texte du ms.

Aucassin und Nicolette, kritischer Text mit Paradigmen und Glossar von Hermann Suchier. Neunte Auflage bearbeitet von Walther Suchier ; Paderborn, 1921.

Cette édition est précédée d’une longue introduction littéraire, qui manquait aux précédentes, mais qui paraît modifier de façon importante les opinions de H. Suchier.

Aucassin et Nicolette, chantefable du XIIIe siècle, éditée par Mario Roques (CFMA, 41) ; Paris, 1925.

Cette première édition a fait l’objet de comptes-rendus parmi lesquels ceux de MM. Clédat, Jenkins, W. Suchier, ont été utilisés dans la présente édition, ainsi que des remarques communiquées par MM. J. Jud, J. Morawski et Ant. Thomas ; aux uns et aux autres j’exprime ici ma gratitude.

Traductions.

Elles sont très nombreuses, surtout en français, anglais ou allemand, mais aussi en suédois, danois, italien, tchèque et russe ; voir les listes données par Suchier et Bourdillon et Romania, L, 318. Nous n’indiquons ici que les plus importantes. Pour les traductions française de Bida et anglaise de Bourdillon, voir Éditions.

Sainte-Palaye, Histoire ou Romance d’Aucassin et de Nicolette (Mercure, février 1752). Imprimé en volume, Les Amours du bon