Page:Aucassin et Nicolette, edité par Mario Roques, 1929.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XXXII
INTRODUCTION

vieux temps : on n’aime plus comme on aimait jadis ; Vaucluse et Paris, 1756.

Jointe à la traduction de La Châtelaine de Saint-Gilles ; deuxième édition en 1760. Revue et réimprimée par Rémy de Gourmont, Paris, 1898.

Aucassin und Nicolete, altfranzösischer Roman übersetzt von Dr Wilhelm Herz.

Cette traduction, publiée en 1865 et réimprimée en 1868, a pris place dans le gracieux recueil que V. Hertz a appelé Spielmannsbuch éd. en 1886, 1900, 1905 et 1912, avec des notes étendues, en particulier sur Torelore, sur le mari en couches, sur le lagan et sur l’éclaire.

Aucassin et Nicolette, chante-fable du xiie siècle mise en français moderne par Gustave Michaut, avec une préface de Joseph Bédier ; Paris, 1901.

Plusieurs éditions revues et corrigées.

G. Dorival et M. Bordry, Aucassin et Nicolette, pièce d’ombres avec musique de Paul Le Flem ; Paris, 1909.

C. Raimondo, Alcassino e Nicoletta, fiaba drammatica in quattro atti ; Milano, 1923.


Articles et études.

J. Acher, Remarques sur le texte d’Aucassin et Nicolette. Zeitschrift für romanische Philologie, XXXIV (1910), 369–73.

Sur III 5, VI 21 sq., X 26 sq., 51, 59, XV 1, 17, XVI 17, et sur la musique qui pourrait avoir été empruntée « à une composition antérieure pieuse ou profane ».

S. Aschner, Zu « Aucassin und Nicolette ». Zs. f. rom. Phil., XXXV (1911), 741–3.

Contre l’opinion de W. Meyer-Lübke que A. et N. est une œuvre dramatique, peut-être à plusieurs acteurs : A. et N. est un mime.

J. B. Beck, La musique des chansons de geste. Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 1911, 39–45.

P. 43 : sur le vers récitatif à 4 accents d’A. et N. et sur le vers orphelin ; p. 40 : texte de Johannes de Grocheo sur la laisse assonancée à vers orphelin : « Versus autem in cantu gestuali qui ex plu-