Page:Aucassin et Nicolette, edité par Mario Roques, 1929.djvu/38

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
XXXIV
INTRODUCTION
plier les expressions parallèles ou à compléter des phrases tenues pour mutilées.

E. Faral, Mimes français du XIIIe siècle ; Paris, 1910.

Avant-propos sur l’histoire du mime au moyen-âge ; textes.

Recherches sur les sources latines des contes et romans courtois du moyen-âge ; Paris, 1913.

P. 26–33 : Aucassin et Nicolette et Piramus et Tisbé. Ressemblance dans le thème, les détails de la narration, l’alternance du récit et du parlé et même du vers narratif et de combinaisons métriques diverses.

W. Foerster, Randglossen zur Cantefable, Zs. f. rom. Phil., XXVIII (1904), 492–512,

À propos de la 5e éd. Suchier traduite en fr. par A. Counson. Corrections au texte ; discussion des graphies de Suchier pour c final des formes verbales et pour g devant a. F. est plus conservateur que Suchier pour les graphies du ms. qui ont un intérêt dialectal ou chronologique (chute des cons. finales, chute de s+cons. intérieur, a pour ai et pour au, a pour e, ee réduit à e, c pour g). Il marque l’extraordinaire originalité de l’auteur, qui ne peut pas être un jongleur. Pour la date, l’emploi des assonances amène à rapprocher A. et N. de l’époque de Chrétien, et pour l’origine, il faut remarquer que la forme « loup » se retrouve dans l’Atlas linguistique de la France au point 199, Wavre (Belgique, prov. de Brabant).

H. Heiss, Die Form der Cantefable, Zs. f franz. Sprache u. Litetatur, XLII (1912), 250–62.

On ne peut, comme le veut W. Meyer-Lübke, considérer les indications de mouvements qui suivent certains dialogues comme de véritables indications scéniques destinées à être exécutées et non dites (p. ex. X 76 « Aucassin le fait monter sor un ceval, etc. » ). Observations sur le mélange de prose et de vers : cette forme est de l’invention de l’auteur.

T. Atkinson Jenkins, Modern Philology, XXV (1927), 120. Compte rendu de l’édition Roques.

Remarques sur argoit, corset, regreter.

O. M. Johnston, Origin of the legend of Floire and Blancheflor Matzke Mem al Volume (Leland Stanford junior University Publications, 1911), 125–38.

P. 129–34 : rapports d’A. et N. et de Floire et Blancheflor.