Page:Aucassin et Nicolette, edité par Mario Roques, 1929.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
21
XVIII, 28 — XX, 25

et il por l’amor de li
ne s’i repose un petit, 20
ja ne sera ses amis,
n’ele s’amie.


XX. or dient et content et fabloient.

Nicolete eut faite le loge, si con vos avés oï et entendu,
molt bele et mout gente, si l’ot bien forree dehors et dedens
de flors et de foilles, si se repost delés le loge en un espés
buison por savoir que Aucassins feroit.
Et li cris et li noise ala par tote le tere et par tot le païs que 5
Nicolete estoit perdue : li auquant dient qu’ele en estoît fuie,
et li autre dient que li quens Garins l’a faite mordrir. Qui
qu’en eust joie, Aucassins n’en fu mie liés. Et li quens Garins
ses peres le fist metre hors de prison, si manda les cevaliers
de le tere et les damoiseles, si fist faire une mot rice feste, 10
por çou qu’il cuida Aucassin son fil conforter.
Quoi que li feste estoit plus plaine, et Aucassins fu apoiiés
a une | puie tos dolans et tos souples ; qui que demenast joie, [76]
Aucassins n’en ot talent, qu’il n’i veoit rien de çou qu’il
amoit. Uns cevaliers le regarda, si vint a lui, si l’apela. 15
« Aucassins, fait il, d’ausi fait mal con vos avés ai je esté
malades. Je vos donrai bon consel, se vos me volés croire.
— Sire, fait Aucassins, grans mercis ; bon consel aroie je
cier.
— Montés sor un ceval, fait il, s’alés selonc cele forest 20
esbanoiier ; si verrés ces flors et ces herbes, s’orrés ces oisel-
lons canter ; par aventure orrés tel parole dont mix vos
iert.
— Sire, fait Aucassins, grans mercis ; si ferai jou. »
Il s’enble de la sale, s’avale les degrés, si vient en l’estable 25