Page:Aucassin et Nicolette, edité par Mario Roques, 1929.djvu/79

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
37
XXXVIII, 9 — XL, 7

cil d’aval et cil d’amont ; 15
plairoit vos oïr un son
d’Aucassin, un franc baron,
de Nicholete la prous ?
Tant durerent lor amors
qu’il le quist u gaut parfont ; 20
a Torelore u dongon
les prissent paiien un jor.
D’Aucassin rien ne savons,
mais Nicolete la prous
est a Cartage el donjon, 25
car ses pere l’ainme mout
qui sire est de cel roion.
Doner li volent baron
un roi de paiiens felon :
Nicolete n’en a soing, 30
car ele aime un dansellon
qui Aucassins avoit non ;
bien jure Diu et son non,
ja ne prendera baron,
s’ele n’a son ameor 35
que tant desire. »


XL. or dient et content et fabloient.

Quant Aucassins oï ensi parler Nicolete, il fu molt liés,
si le traist d’une part, se li demanda :
« Biax dous amis, fait Aucassins, savés vos nient de cele
Nicolete dont vos avés ci canté ?
— Sire, oie, j’en sai con de le plus france creature et de le 5
plus gentil et de le plus sage | qui onques fust nee ; si est [b]
fille au roi de Cartage, qui le prist la u Aucassins fu pris, si