Page:Austen - La Nouvelle Emma T3.djvu/18

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


paraisse saine à M. Woodhouse. Nous avons souvent des tourtes de pommes ; Marthe les fait à merveille. Enfin, madame Weston, je me flatte que vous avez réussi, et que ces demoiselles nous feront l’honneur de venir un moment. »

Emma dit qu’elle se ferait un vrai plaisir d’aller saluer madame Bates. Enfin elles quittèrent le magasin, sans être plus long-temps arrêtées par mademoiselle Bates, excepté un… « Comment vous portez-vous, madame Ford ? Je ne vous avais pas aperçue, je vous demande pardon. J’ai appris que vous aviez reçu de Londres un bel assortiment de rubans. Jeanne en a été enchantée. Je vous remercie ; les gants vont très-bien ; un peu trop larges aux poignets ; mais Jeanne les rétrécit. Qu’est-ce que je disais ? » Elle recommençait à parler et les autres dames étaient dans la rue.