Page:Austen - Orgueil et Prevention 1.djvu/180

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
176
ORGUEIL

mais maintenant nous pouvons nous taire.

» — Vous ne parlez donc que par règle, et par mesure, en dansant ?

» — Quelquefois : vous savez qu’il faut bien causer un peu, il serait singulier d’être toute une demi-heure sans se dire un seul mot ; et cependant, pour l’avantage de certaines personnes, la conversation se devrait arranger de manière à ce qu’on n’eût pas grand-chose à dire.

» — Consultez-vous en cela votre propre goût, ou croyez-vous vous conformer au mien ?

» — L’un et l’autre, reprit vivement Élisabeth, car j’ai toujours vu une grande similitude entre nos humeurs. Nous sommes tous deux taciturnes et peu sociables, ne voulant parler que lorsque nous croyons avoir quelque chose à dire qui puisse étonner tout le monde, et être transmis à la postérité avec les honneurs du proverbe.