Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/160

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

vivre de qqe ch. (de l’agriculture, etc.) ; βίον ποιεῖσθαι, Thc. se procurer des ressources pour vivre ; ἀποστερεῖν τὸν βίον, Soph. enlever (à qqn) le moyen de vivre || III récit d’une vie, biographie ; Βῖοι παράλληλοι, Vies mises en parallèle, titre, d’un ouvrage de Plutarque [R. ΒιΦ, d’où Βι, vivre ; lat. vivo, vita, etc.].

βιός, οῦ () arc.

βιο·στερής, ής, ές, privé de ressources pour vivre [βίος, στερέω].

βιοτεία, ας () moyens d’existence [βιοτεύω].

βιοτεύω (f. εύσω) 1 (βιοτή) vivre ; φαιδρῶς β. Xén. vivre d’une vie brillante ou fastueuse || 2 (βίοτος) se procurer ou avoir les moyens de vivre, vivre de (qqe ch., de l’agriculture, etc. ) : ἀπὸ πολέμου, Xén. vivre de la guerre.

βιοτή, ῆς () 1 vie || 2 moyens d’existence particul. aliments [cf. βίοτος].

βίοτιον, ου (τὸ) vie chétive, petite vie [βίοτος].

βίοτος, ου () 1 vie || 2 moyens d’existence, ressources ; d’où choses bonnes ou utiles, en gén. [βίος].

βιούς, part. ao. 2 de βιόω.

βιόω-ῶ (impf. ἐβίουν, f. βιώσομαι, ao. 1 ἐβίωσα, ao. 2 att. ἐβίων pf. βεβίωκα) 1 vivre || 2 passer sa vie : βιοῦν καλῶς, εὐσεβῶς, φαύλως, etc. Att. vivre honnêtement, pieusement, bassement, etc. ; avec un pron. neutre : ἀπ’ αὐτῶν ὧν αὐτὸς βεβίωκεν ἄρξομαι, Dém. Je commencerai par le détail de sa vie || Moy, 1 intr. passer sa vie, vivre || 2 tr. faire vivre, sauver la vie à, acc. [βίος].

βιόωνται, βιόωντο, 3 pl. pres. et impf. moy. épq. de βιάω.

βισκᾶστος, α, ον = lat. viscatus, englué.

βιῴατο, 3 pl. prés. opt. moy. de βιάομαι.

βιῶναι, inf. ao. (dans Hom. au sens d’un prés.) de βιόω.

βιώσιμος, ος, ον : 1 qui est à vivre : β. χρόνος, Eur. temps qu’on a à vivre || 2 qui rend la vie supportable ; οὐ βιώσιμόν (ou βιώσιμά) ἐστί, Hdt. il ne m’est pas possible de vivre [βιόω].

βιωτός, ή, όν, (vie) qu’il faut vivre ou qu’on peut vivre ; βίος οὐθ βιωτός, Soph. vie qu’on ne peut vivre, vie intolérable [βιόω].

βιώτω, 3 sg. imper. ao. 2 de βιόω.

βλάβεν, 3 pl. ao. 2 pass. épq. de βλάπτω.

βλαβερός, ά, όν, nuisible, funeste [βλάπτω].

βλαβερῶς, adv. d’une manière nuisible.

βλάβη, ης () dommage, tort : βλάβην ἔχειν, Eschl. ou λαβεῖν, Eschl. subir ou éprouver un dommage ; τιν εἶναι ἐν βλάβῃ, Thc. être dommageable pour qqn ; βλάβη τινός, tort fait à qqn ou à qqe ch. ou au contr. tort causé par qqn ; en parl. d’une personne : ἡ πᾶσα βλάβη, Soph. être qui ne fait que du tort, être malfaisant, le mal en personne [cf. βλάπτω]

βλαβήσομαι, v. βλάπτω.

βλάβομαι (seul. 3 sg. βλάβεται) être atteint, d’où etre affaibli, fléchir ; en parl. d’un orateur qui se trouble, être embarrassé [cf. βλάπτω].

βλάβος, εος-ο, υς (τὸ) c. βλάβη.

βλαισός, ή, όν, qui a les pieds ou les pattes tournés en dehors.

βλαίσωσις, εως () action de rétorquer les tenues d’un dilemme en opposant des termes contraires [βλαισός].

βλακεία, ας () mollesse, lâcheté [βλακευω].

βλακεύω (f. εύσω) être mou, inerte, lâche [βλάξ].

βλακικός, ή, όν, mou, indolent, lâche [βλάξ].

βλακίστατος, sup. de βλάξ.

βλακώδης, ης, ες, mou, indolent, lâche [βλάξ, -ωδης].

βλάξ, gén. βλακός (, ) mou, indolent, paresseux, lâche || Sup. βλακίστατος [pour *μβλάξ, *μλάξ, de la R. Μλακ, être mou ; cf. μαλακός, ἀμβλύς ; et pour μλ devenu βλ cf. μολεῖν et βλώσκω ; βροτός et lat. mortuus].

βλάπτω (impf. ἔβλαπτον, f. βλάψω, ao. ἔβλαψα, pf. βέβλαφα ; pass. f. βλαβήσομαι, ao. 1 ἐβλάφθην, ao. 2 ἐβλάβην, pf. βέβλαμμαι) Ι 1 léser, endommager : ἵππους, Il. blesser des chevaux ; au pass. éprouver un accident fâcheux || 2 gêner, embarrasser, acc. ; avec un gén. τινὰ βλ. κελεύθου, Od. contrarier qqn en l’écartant de sa route ; d’où arrêter : πόδας, Il. les pieds (d’Ajax) ; au pass. βλαβεὶς δρόμων, Eschl. arrêté malheureusement dans sa course || 3 en parl. de l’esprit, troubler la raison ; βλ. φρένας, Il. τινὰ βλ. φρένας, Od. d’où abs. βλ. τινά, Od. troubler la raison de qqn || II poster, faire du tort, nuire : 1 en gén. : πλείω βλ. τινά, Thc. ou μείζω, Plat., causer à qqn plus de dommages ou de plus grands dommages ; μεγάλα βλάπτεσθαι, Xén. éprouver de grands dommages ; rar. avec le dat. βλ. τινί, causer du mal à qqn ; au pass. βλάπτεσθαι ὑπό τίνος, Att. éprouver un dommage de la part de qqn || 2 particul. faire tort en trompant, tromper, acc. [Origine inconnue, p.-ê. R. Μλαπ, d’où μβλαπ-, βλαπ- apparentée à la racine de. βλάξ, d’ἀμβλύς et de. μαλακός, v. ces mots.]

βλαστάνω (impf. ἐβλάστανον, f. βλαστήσω, ao. 1 au sens trans. ἐβλάστησα, ao. 2 ἔβλαστον, pf. βεβλάστηκα et ἐβλάστηκα) germer, pousser, croître ; en parl. de pers. être né, être issu, gén. ou ἐκ et le gén. ; fig. en parl. de résolutions, de sentiments, etc. [R. Ϝλαθ ou Βλαθ, germer, pousser, d’où Βλαστ ; cf. βλαστέω].

βλαστέω-ῶ (seul prés. et impf.) faire germer, faire naître [cf. βλαστάνω].

βλάστη, ης () 1 germe, bourgeon, d’où production, croissance ; naissance, race || 2 rejeton, enfant [cf. βλαστάνω].

βλάστημα, ατός (τὸ) rejeton, enfant [βλαστάνω].

βλαστημός, οῦ () 1 germe, pousse, d’où rejeton || 2 fig. floraison [βλαστάνω].

βλαστήσω, fut. de βλαστάνω.

βλαστός, οῦ () jeune pousse, bourgeon [cf. βλαστάνω].

βλασφεμέω-ῶ (f. ήσω, ao. ἐβλασφήμησα, pf. βεβλασφήμηκα) 1 au sens religieux : prononcer des paroles de mauvais augure ou qui ne doivent pas être prononcées pendant un sacrifice, p. opp. à εὐφημέω || 2 p. ext. tenir de mauvais propos sur, médire de :