Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/781

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

gén. : flot d’hommes, torrent de larmes [R. Ῥυ, couler, d’où ῥευ-, v. ῤέω].

ῥευματίζω, d’ord. au pass. ῥευματίζομαι, souffrir d’un écoulement d’humeurs, particul. avoir du rhume ou un rhumatisme [ῤίύμα].

ῥευματικός, ή, όν, qui coule, qui suppure.

ῥευμάτιον, ου (τὸ) petit cours d’eau, ruisseau.

ῥευστικός, ή, όν, fluide, coulant [ῤευστός].

ῥευστικῶς, adv. avec affluence ou abondance.

ῥευστός, ή, όν, qui coule ; fig. fugitif, inconstant [adj. verb. de ῤέω].

ῥεχθείς, εῖσα, έν, part. ao. pass. de ῥέζω.

  1. ῥέω (les formes en -εη, -εο, -εω ne se contractent pas ; f. ῥεύσομαι, att. ῥυήσομαι, ao. ἔρρευσα, ao. , Il. la terre ruisselait de sang ; ἵδρωτι ῥεόμενος, Luc. ruisselant de sueur ; qqf. avec un acc. : ποταμὸς οἶνον ῥέων, Luc. fleuve roulant du vin dans ses flots ; p. anal. en parl. de choses fluides (air, vent, flamme, etc.) ; en parl. de la parole : τοῦ ἀπὸγλώσσης μέλιτος γλυκίων ῥέεν αὐδή, Il. la parole coulait de sa langue, plus douce que le miel ; ῥεῖ πολὺς ὅδε λεώς, Eschl. voici la foule qui s’approche comme un flot roulant || 2 fig. s’élancer vers, se livrer ou s’adonner à : ἐπὶ ποιητικήν, Plut. à la poésie ; avec idée d’hostilité, s’élancer contre, assaillir : ὅλος ἐρρύη πρὸς τὸν Ἀλκιβιάδην, Plut. il se répandit en un accès de colère contre Alcibiade ; πολὺς ῥέων καθ’ ὑμῶν, Dém. se répandant en invectives contre vous || 3 couler de, glisser de, tomber : ἐκ χειρῶν βέλεα ῥέον, Il. les traits volaient de leurs mains || 4 s’écouler, passer ; fig. s’écouler, se perdre, se corrompre : ἐι ῥέοι τὸ σῶμα καὶ ἀπολλύοιτο ἔτι ζῶντος τοῦ ἀνθρώπου, Plat. si le corps se gâtait et périssait quand l’homme est encore vivant || II tr. faire couler, verser || Moy. (prés. ῥέομαι) m. sign. [R. Σρυ, d’où ῤυ-, par renforcement ῤευ-, ῥεϝ-, couler; cf. lat. ruo, rivus, etc.]
  2. *ῥέω, p. Ϝρέω, Ϝὲρω, dire, seul. aux temps suiv. : act. pf. εἴρηκα ; pass. f. ῥηθήσομαι, ao. ἐρρήθην et ἐρρέθην, pf. εἴρημαι, pl. q. p. εἰρήμην, f. ant. εἰρήσομαι ; pass. ao. ion. εἰρέθην, pf. 3 pl. ion. εἰρέαται [cf. εἴρω, εἴρηκα].

Ῥηγῖνος, η, ον, de Rhégium ; οἱ Ῥηγῖνοι, les habitants de Rhégium [Ῥήγιον].

Ῥήγιον, ου (τὸ ou ) = lat. Rhégium (auj. Reggio) ville et prom. au S. de l’Italie.

ῥήγμα, ατος (τὸ) rupture, fracture [ῤήγνυμι].

ῥηγμίν ou ῥηγμίς, ῖνος () ligne de brisants, d’où au plur. brisants [R. Ϝραγ, briser; cf. le suiv].

ῥήγνυμι (f. ῥήξω, ao. ἔρρηξα, pf. 1 réc. ἔρρηχα, pf. au sens intr. ἔρρωγα ; pass. ao. || 2 ἐρράγην, pf. inus.) I tr. 1 briser, rompre, déchirer, acc. ; au pass. κῦμα χέρσῳ ῥηγνύμενον, Il. flot qui se brise contre la terre ferme ; ῥήγνυται τὸ τεῖχος, Xén. le mur crève ; ῥαγέντα ἱμάτια, Xén. vêtements déchirés ; fig. ῥαγεῖσαι ἐλπίδες, Eschl. espérances brisées || 2 p. suite, faire éclater, faire jaillir : ῥ. πηγὰς ναμάτων θερμῶν, Plut. faire jaillir des sources d’eaux chaudes ; ῥ. φωνήν, déchirer, c. à d. faire éclater la voix, en parl. des muets ou des enfants qui commencent à parler ; ou simpl. rompre le silence, élever la voix (cf. lat. rumpere vocem) ; ῥ. κλαυθμόν, Plut. éclater en pleurs ; ῥ. δακρύων νάματα, Soph. fondre en larmes ; au pass. : ῥήγνυνται πηγαί, Plut. des sources jaillissent || II intr. (surt. au pf. 2 ἔρρωγα, rar. au prés.) éclater, jaillir : ἔρρωγεν παγὰ δακρύων, Soph. une source de larmes a jailli ; fig. ἔρρωγεν κακά, Soph. des maux ont éclaté || Moy. (f. ῥήξομαι, ao. ἐρρηξάμην) 1 briser, rompre pour se frayer un passage : τεῖχος, Il. un mur ; φάλαγγας, Il. στίχας, Il. rompre les rangs ennemis || 2 faire éclater : ἔριδα, Il. une lutte, un combat [p. *Ϝρήγνυμι, de la R. Ϝραγ, briser, cf. lat. frango, fragmentum, fragilis, etc.].

ῥήγνυσκε, 3 sg. impf. itér. de ῥήγνυμι.

ῥῆγος, εος-ους (τὸ) étoffe teinte, d’où : 1 tapis ou couverture || 2 vêtement [ῥέζω, teindre}.

ῥῄδιος, ion. c. ῥᾴδιος.

ῥηθείς, εῖσα, έν, part. ao. pass. d’εἴρω.

ῥηθήσομαι, fut. d’εἴρω.

ῥηθῆναι, inf. ao. pass. d’εἴρω.

ῥηίδιος, ion. c. ῥᾴδιος.

ῥηιδίως, ion. c. ῥᾳδίως.

ῥήιστος, sup. ion. de ῥᾴδιος.

ῥήιστα, sup. ion. de ῥᾳδίως.

ῥηίτατος, sup. ion. de ῥᾴδιος.

ῥηίτερος, cp. ion. de ῥᾴδιος.

ῥηκτός, ή, όν, qui peut être rompu, brisé, déchiré [adj. verb. de ῤήγνυμι].

ῥῆμα, ατος (τὸ) I tout ce qu’on dit : 1 mot, parole : κατὰ ῥῆμα, Eschin. mot pour mot || 2 langage, discours, poème || II t. de gr. le verbe, p. opp. à ὄνομα}} (le nom) [R. Ϝεp, d’où Ϝρη, Ῥη-, parler ; v. εἴρω].

ῥημάτιον, ου (τὸ) petit mot, petite phrase [dim. de ῤῆμα].

ῥήμων, ονος () c. ῥήτωρ.

*ῥηξηνορία, ion. ῥηξηνορίη, ης () valeur du guerrier qui rompt les rangs ennemis [ῤηξήνωρ].

ῥηξ·ήνωρ, ορος, adj. m. qui rompt les rangs ennemis [ῤήγνυμι, ἀνήρ].

ῥῆξις, εως () déchirure, fente, crevasse [ῤήγνυμι].

ῥήξω, fut. de ῥήγνυμι.

ῥησι·μετρέω-ῶ, mesurer ses paroles [ῤῆσις, μετρέω].

ῥῆσις, εως () : 1 parole, discours || 2 déclaration, arrêt || 3 mot qu’on cite, passage d’un auteur [R. Ϝεp, d’où Ϝρη, ῥη-, parler ; v. εἴρω].

ῥήσσω, att. ῥήττω' (seul. prés.) : briser, rompre, déchirer ; abs. frapper le sol de ses pieds, c. à d. danser [R. Ϝραγ, briser; v. ῤήγνυμι].

ῥῃστώνη, ion. c. ῥᾳστώνη.

ῥητήρ, ῆρος () celui qui parle, qui dit, gén. [R. Ϝεp, d’où Ϝρη, ῥη-, parler ; v. εἴρω, cf. ῥήτωρ].

ῥητόν, οῦ (τὸ) v. ῥήτος.