Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/964

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

tour du lit ; au pass. : νόσος κέχυται, Soph. la maladie se répand ; ἀμφὶ δὲ οἱ θάνατος χύτο, Il. la mort s’était répandue autour de lui || II en mauv. part, répandre, relâcher : γῆ χείται, Xén. la terre est meuble || III laisser s’affaisser, laisser tomber : χέειν ἡνία ἔραζε, Il. laisser tomber les rênes à terre ; δέσματα ἀπὸ κρατός, Il. rejeter les bandelettes de sa tête ; πτερὰ ἔραζε, Od. jeter des plumes à terre || Moy. χέομαι (impf. ἐχεόμην, f. χέομαι, ao. ἐχεάμην, ao. 2 ἐχύμην, pf. κέχυμαι, pl. q. pf. ἐκεχύμην) I tr. : 1 répandre : κρατῆρα, Plut. le contenu d’un cratère ; épancher : χοάς, Od. des libations || 2 laisser tomber, jeter : πήχεε ἁμφί τινα, ses bras autour de qqn || 3 en mauv. part, relâcher, amollir, acc. || II intr. se répandre : πόντον ἔπι, Il. sur la mer [R. Χυ, répandre, d’où χευ-, χεϝ-, χε- ; cf. χεύω, lat. fu- de fundo].

χέω, χεῖς, χεῖ, fut. du préc.

χέω, χέῃς, χέῃ, sbj. prés. ou ao. de χέω.

χή, crase poét. p. καὶ ἡ.

χηλευτός, ή, όν, adj. verb. du suiv.

χηλεύω, faire un tissu de mailles [χηλή].

χηλή, ῆς, () objet en forme de pince, d’où : I pied, serre ou pince de certains animaux, particul. : 1 pied fourchu des ruminants || 2 pied du loup || 3 serres d’oiseau || 4 griffes de monstres fabuleux || 5 pinces de l’écrevisse || 6 mâchoire et rangées de dents entr’ouvertes dans la gueule du loup, d’où gueule (sel. d’autres, griffes) || II courbure d’un lieu ; particul. : 1 bras d’une digue, travaux avancés d’un port || 2 courbe d’un rivage en forme de croissant || 3 bord saillant en pierre d’un mur destiné à briser les vagues [R. Χα, s’ouvrir ; cf. χάσκω, χαίνω, pf. κέχηνα].

χηλός, ού () coffre pour serrer les vêtements, objets précieux, etc. [R. Χα, s’ouvrir, être ouvert ; v. χαίνω].

χἡμεῖς, crase poét. p. καὶ ἡμεῖς.

χἡμέρα, ας () crase poét. p. καὶ ἡ ἡμέρα.

χήμη, ης () came, sorte de coquillage [χαίνω].

χήν, χηνός (ὁ, ἡ) oie [cf. lat. anser].

χηναλωπεκιδεῦς, έως () petit de l’oie d’Egypte [χηναλώπηξ].

χηναλώπηξ, εκος () oie d’Egypte, sorte de canard [χήν, ἀλώπηξ].

χήνειος, α, ον, ion. χήνεος, η, ον, d’oie [χήν].

χηνιδεύς, εως () oison [χήν].

χηνίσκος, ου () extrémité de la poupe d’un navire recourbée comme le cou de l’oie [χήν].

χήρα, ας () v. χῆρος.

χηραμός, οῦ (, p. ext. ) trou, creux, cavité, tanière [R. Χα, s’ouvrir, être ouvert ; v. χαίνω].

χήρατο, 3 sg. ao. 1 moy. épq. de χαίρω.

χηρεία, ας () veuvage [χηρεύω].

χηρεύω : 1 être vide : ἀνδρῶν}}, Od. d’hommes || 2 être veuf ou veuve || 3 être solitaire, vivre dans la solitude [χῆρος].

χήρη, fém. ion. de χῆρος.

χῆρος, α, ον : 1 dépouillé, vide ; avec un gén. privé ou dépouillé de || 2 particul. privé d’un parent (seul. au fém. et ion. χήρη) et spécial. privée d’un mari : χήρη τινός, Il. privée d’un mari, veuve ; subst. ἡ χήρα, veuve [R. Χα, s’écarter ; cf. χωρίς, χάζομαι].

χηρόω-ῶ (ao. ἐχήρωσα, ao. pass. ἐχηρώθην) : I tr. : 1 rendre vide, désert, acc. || 2 priver || 3 particul. priver d’un époux, d’une épouse, rendre veuve ou veuf || II intr. vivre dans le veuvage [χῆρος].

χηρωσταί, ῶν (οἱ) collatéraux qui héritent à défaut de plus proche parent [χῆρος].

χἡσεῖτε, crase dor. p. καὶ ἥσετε, 2 pl. fut. d’ἵημι.

χῆτος (τὸ), seul. dat. sg. χήτει, manque, défaut ; p. contract. χήτει, à défaut de, faute de, gén. [cf. χατέω].

χἥφθα, crase dor. p. καὶ ἥφθη, ao. 1 pass. 3 sg. d’ἅπτω.

χθαλαμοπτήτης, ου, adj. m. qui vole près de la terre [χθαμαλός, πέτομαι].

χθαμαλός, ή, όν : 1 qui est à terre, qui touche la terre, bas ; τὰ χθαμαλά, Plut. les régions basses || 2 fig, bas, vil || Cp. -ώτερος, sup. -ώτατος [χαμαί].

χθές, adv. hier : ἡ χθὲς ἡμέρα, Plut. le jour d’hier, hier [suppose *χές ; cf. lat. her = *hesi, comme χταμαλός = χαμαί].

χθεσινός, ή, όν, c. χθιζός.

χθιζά, v. χθιζός.

χθιζινός, ή, όν, c. χθιζός.

χθιζός, ή, όν, d’hier : χθιζὸς ἔβη, Il. il est venu hier ; adv. τὸ χθιζόν, ou χθιζόν, hier ; χθιζόν τε καὶ πρώιζα, Il. hier et avant-hier, c. à d. tout récemment [χθές].

χθόνιος, α ou ος, ον : 1 souterrain : χθόνιοι δαίμονες, ou abs. χθόνιοι, les dieux des Enfers ; αἱ χθόνιαι θεαί, les déesses infernales (Dèmèter et Perséphonè, ou les Erinyes) ; ἡ χθονία, la déesse des Enfers (Hékatè) || 2 qui pénètre sous terre, qui va sous terre : χθόνιος Ἑρμῆς, Hermès, conducteur des morts aux Enfers ; χθ. φάμα, Soph. bruit qui parvient aux Enfers.

χθονοστιβής, ής, ές, qui foule la terre [χθ. στείβω].

χθονοτρεφής, ή, ές, nourri par la terre, né de la terre [χθ. τρέφω].

χθών, χθόνος () terre, c. à d. 1 terre, sol ; ἐπὶ χθονί, Il. à terre, sur le sol ; particul. le sol propre à la culture || 2 terre, pays, contrée : χθ. Ὰσία, Eschl. la terre d’Asie ; χθ. Εὐρώπη, Soph. la terre d’Europe ; ξένη, Soph. terre étrangère, hospitalière ; χθ. πατρῴα, Eschl. terre des ancêtres, patrie ; au sens de cité, Etat : νόμους χθονός, Soph. lois de l’Etat || 3ensemble du sol terrestre, terre entière || 4 terre comme séjour des vivants et des morts : ζῶντος καἰ ἐπὶ χθονὶ δερκομένοιο, Il. vivant et voyant le jour sur la terre ; au contraire, χθόνα δύμεναι, Il. s’enfoncer sous terre, c. à d. mourir ; abs. οἱ υπο χθονος, Eschl. ceux qui sont sous terre, les morts ; οἱ κατὰ χθονὸς θεοί, Eschl. αἱ κατὰ χθονὸς θεαί, Eschl. les dieux, les déesses des Enfers [cf. χθαμαλός, χαμαί].

Χθών, όνος () Khthôn (litt. la Terre) mère des Titans [v. le préc.].

χῖ (τὸ) indécl. la lettre Χ.

χιλιαρχέω-ῶ (impf. ἐχιλιάρχουν, ao. ἐχιλιάρ-