Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/975

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


χρυσο·στέφανος, ος, ον, à la couronne d’or, couronné d’or [χρ. στέφανος].

χρυσό·στροφος, ος, ον, dont la corde est en or tordu [χρ. στρέφω].

χρυσό·τευκτος, ος, ον, fabriqué en or, fait d’or [χρ. τεύχω].

χρυσο·τόκος, ος, ον, qui pond des oeufs d’or [χρ. τίκτω].

χρυσοῦς, v. χρρύσεος.

χρυσο·φαής, ής, ές, qui a l’éclat de l’or [χρ. φάος].

χρυσο·φανής, ής, ές, brillant comme l’or [χρ. φαίνω].

χρυσο·φεγγγής, ής, ές, qui a l’éclat de l’or [χρ. φέγγος].

χρυσοφορέω-ῶ, porter des vêtements d’or ou brodés d’or, des joyaux ou parures d’or, etc. [χρυσοφόρος].

χρυσο·φόρος, ος, ον, qui porte des vêtements ou des parures d’or [χρ. φέρω].

χρυσο·φύλαξ, -ακος (, ) gardien de l’or, gardien d’un trésor ; subst. ὁ χρυσοφύλαξ, trésorier [χρ. φύλαξ].

χρυσο·χάλινος, ος, ον, à frein d’or [χρ. χαλινός].

χρυσό·χειρ, -χειρος (, ), aux mains (chargées) d’or, c. à d. d’anneaux d’or [χρ. χείρ].

χρυσοχοέω-ῶ, travailler l’or, être orfèvre, joaillier [χρυσοχόος].

χρυσο·χόος, όου () 1 celui qui dore les cornes des victimes || 2 fondeur d’or || 3 orfèvre [χρ. χέω].

χρυσόω-ῶ, revêtir d’or, dorer [χρυσός].

χρυσ·ωνέω-ῶ, acheter de l’or, c. à d. donner de la monnaie d’argent en échange de monnaie d’or [χρ. ὠνέομαι].

χρυσ·ῶπις, ιδος (, ) et χρυσ·ωπός, ός, όν : : 1 aux yeux ou au visage d’or || 2 p. ext. brillant d’or ; subst. ὁ χρ., la dorade, poisson [χρ. ὤψ].

χρυσ·ωρυχέω-ῶ, creuser ou explorer une mine d’or [χρ. ὀρύσσω].

χρύσωσις, εως () action de dorer [χρυσόω].

χρυσωτής, οῦ () : doreur [χρυσόω].

χρῶ, contr. p. χράου, impér. prés. de χράομαι.

χρῷ, dat. att. de χρώς.

χρώζω (f. -ώσω, ao. ἔχρωσα, pf. inus. ; pass. ao. ἐχρώσθην, pf. κέχρωσμαι) 1 toucher la surface d’un corps ou toucher de son corps : μάτην κεχρώμεσθα, Eur. en vain nous a-t-il embrassé les genoux, c. à d. suppliée, en parl. de Médée || 2 teindre, colorer || Moy. teindre, colorer [χρώς].

χρῶμα, χρώματος (τὸ) couleur de la peau, carnation ; p. ext. : 1 couleur pour la teinture, particul. fard || 2 fig. t. de mus. modulation ; particul. genre de composition où l’on procède par demi-tons, musique chromatique ; – couleur, c. à d. qualité du caractère (cf. franç. il est bon teint) [χρώννυμι].

χρωματικός, ή, όν, qui concerne la chromatique (v. χρωμα) ; τὸ χρωματικόν, la chromatique [χρῶμα].

χρώννυμι (seul. prés.) colorer, teindre [χρώς].

χρώς, gén. χρωτός () I surface du corps humain, d’où : 1 peau : ἐν χρῷ ou ἐν χροί κείρεσθαι, Hdt. être tondu au ras de la tête || 2 p. ext. tout près de : ἐν χρῷ παραπλεῖν, Thc. naviguer tout près du rivage || 3 surface du corps recouvert d’un vêtement, d’une cuirasse : ἐν χρῷ τοῦ θώρακος, Plut. sur la surface de la cuirasse || II p. ext. 1 chair || 2 corps, particul. parties charnues du corps : τήκετο χρώς, Od. son corps s’épuisait par l’effet du chagrin || III couleur, p. suite : 1 couleur du corps, carnation, teint : χρὼς τρέπεται, Il. Od. sa couleur change, il change de couleur || 2 p. ext. couleur, en gén. [p. *χροῦς, de, χροίω, de la R. Χραϝ, Χρα, toucher ; cf χρόα]

χρωτίζω, colorer, teindre || Moy. colorer pour soi, se donner une teinture (de qqe ch.) [χρώς].

χυδαῖος, ος, ον, commun, ordinaire [χύδην].

χύδην, adv. : I en versant, en répandant || II p. suite : 1 confusément, sans ordre, pêle-mêle || 2 à l’abandon, d’une manière relâchée ; d’où en prose (cf. soluta oratio) [R. Χυ, répandre ; v. χέω, et -δην].

χυλός, οῦ () suc, jus [χέω].

χύλωσις, εως () action de réduire en jus ou de convertir en chyle [χυλέω].

χύμενος, fém. du part. ao. pass. épq. de χέω.

χυμός, οῦ () I suc : 1 suc de viande ; p. anal. suppuration d’une blessure || 2 suc préparé ; tout aliment succulent ou savoureux, sirop || II p. ext. goût, saveur d’une chose [R. Χυ, répandre].

χύντο, poét. c. ἔχυντο, 3 pl. ao. 2 pass. de χέω.

χύσις, εως () effusion, épanchement ; en parl. de matières sèches : χ. φvλλων, Od. tas de feuilles tombées [R. Χυ, répandre ; cf χέω].

χυτλόω-ῶ, au moy. (ao. ἐχυτλωσάμην) se baigner d’huile, se graisser les membres (après le bain) [χύτλον, liquide, de χέω].

χύτο, 3 sg. ao. 2 moy. épq. de χέω.

χυτός, ή, όν, versé, répandu : χυτὴ γαῖα, Il. Od. terre amoncelée pour une sépulture, tombe formée d’un amas de terre ; subst. οἱ χυτοί, les levées, les digues [adj. verb. de χέω].

χύτρα, ας () vase d’argile, pot de terre, marmite ; prov. χύτραις ἱδρύειν τινά θεόν, Ar. consacrer l’autel ou la statue de qqe dieu par l’offrande d’un pot de terre rempli de légumes cuits ; λῆμαν χύτραις, Luc. avoir des grains de chassie gros comme des marmites, c. à d. être très chassieux et ne pas voir clair [χέω].

χυτρέυς, εως () potier [χύτρα].

χυτρίδιον, ου (τὸ) dim. de χυτρίς.

χυτρίς, χυτρίδος () vase de terre, marmite [χύτρα].

χυτρό·πους, -ποδος () pot de terre ou marmite à pieds [χύτρα, πούς].

χύτρος, ου () vase de terre, marmite ; au plur. οἱ Χvτροι : 1 fête des Marmites, à Athènes, le 8e jour des Anthestéries, où l’on offrait à Dionysios et à Hermès des pots remplis de légumes cuits || 2 les Pots ou les Marmites, n. de sources thermales aux Thermopyles [χέω, v. χύτρα].