Page:Bailly - Dictionnaire Grec-Français.djvu/979

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

nière mensongère, c. à d. empruntée [ψ. φαίνω].

ψευδό·φημος, ος, ον, qui est une fausse prédiction, d’où mensonger [ψ. φήμη].

ψευδο·φιλιππος, ου () faux Philippe.

ψευδό·χρυσος, ος, ον, qui imite l’or, litt. qui a un faux air d’or [ψ. χρυσός].

ψεύδω (f. ψεύσω, ao. ἔψευσα, pf. ἔψευκα ; pass. f. ψευσθησομαι, qqf. ψεύσομαι, ao. ἑψεύσθην, pf. ἔψευσμαι) I tromper : τινά, qqn ; τινὰ ἐλπίδος, Soph. qqn dans son attente ; φρενῶν τινα, Eschl. qqn dans son attente, litt. dans son esprit ; avec double acc. : ψ. τινὰ ἐλπίδας, Xén. tromper les espérances de qqn ; au pass. : 1 être trompé : τῆς ἐλπίδος, Hdt. dans son espérance || 2 se tromper : ψ. γνώμης, Hdt. se tromper dans son opinion, être trompé (par les événements) ; ἐψευσμένοι τῆς Ἀθηναιων δυνάμεως, Thc. trompés sur la puissance des Athéniens ; τούτου οὐκ ἐψεύσθην, Plat. en cela je ne me suis pas trompé ; τι ψεδεσθαι, se tromper en qqe ch. ; τοῦτο ψ. Xén. se tromper en cela ; πολλὰ ψ. Att. se tromper en beaucoup de choses ou grandement ; avec le dat. : ψευσθῆναι γνώμῃ, Hdt. s’être trompé dans son dessein ; ἔν τινι, περί τινος, se tromper en qqe ch. ou au sujet de qqe ch. || II convaincre d’erreur ou de mensonge : ψεύδει ἡ ἐπίνοια τὴν γνώμην, Soph. la réflexion dément la première pensée, c. à d. fait faire ce qu’on avait résolu de ne pas faire || Moy. ψεύδομαι (f. ψευσομαι, ao. ἐψευσάμην, pf. ἔψευσμαι) tromper dans son intérêt ou en ce qui vous regarde ; d’où : 1 mentir : πρός τινα, dire un mensonge à qqn ; avec un acc. de ch. : ainsi construit ψεύδεσθαι peut se traduire soit par mentir à, manquer à, trahir : ὅρκια, Il. mentir à ses serments, violer ses serments ; ξυμμαχίαν, Thc. trahir une alliance ; ἀπειλάς, Hdt. faire mentir des menaces, ne les pas mettre à exécution ; χρήματα, Xén. ne pas tenir sa promesse au sujet d’argent à fournir ; au pass. : ψευσθεῖσα ὑπόσχεσις, Thc. promesse à laquelle on a manqué ; abs. ψεύδεσθαι, Eur. manquer à sa parole ; - soit par supposer faussement, inventer, imaginer ; au pass. : ἑψευσμέναι ἀγγελίαι, Thc. nouvelles mensongères ; avec un inf. : ἐψεύσατο Νεοπτόλεμος ειναι, Plut. il prétendit faussement être Néoptolème || 2 tromper : τινα, qqn ; τινά τι, qqn en qqe ch. [R. Ψυδ ou Ψυθ, cracher ; cf. ψιθυρίζω, ψεῦδος, ψύθος, etc.]

ψευδ·ώνυμος, ος, ον, qui porte ou se donne un faux nom [ψ. ὄνομα].

ψευδωνύμως, adv. sous un faux nom.

ψευδῶς, adv. faussement [ψευδής].

ψεῦσμα, ατος (τὸ) mensonge, tromperie [ψεύδω].

ψευστέω-ῶ, être menteur, mentir [ωεύστης].

ψεύστης, ου () menteur, trompeur : τινός, en qqe ch. [ψεύδω].

ψεύσω, fut. de ψεύδω.

ψῇ, v. ψάω.

ψῆγμα, ατος (τὸ) rognure, raclure : ψῆγμα ou ψήγματα χρυσοῦ, ou simpl. ψήγματα, paillette ou poussière d’or, sable d’or [ψήχω].

ψηγμάτιον, ου (τὸ) dim. du préc.

ψῆλαι, inf. ao. de ψάλλω.

ψηλαφάω-ω (ao. ἐψηλάφησα ; pass. f. ψηλαφηθήσομαι, ao. ἐψηλαφήθην) tâter dans l’obscurité, tâtonner : χερσί, Od. avec les mains, p. suite, démêler par tâtonnement, acc.

ψηλάφησις, εως () action de tâter, de palper [ψηλαφάω].

ψηλαφόων, part. prés. ion. et épq. de ψηλαφάω.

ψήν, gén. ψηνός () gallinsecte, sorte de mouche qui vit sur le figuier sauvage et dans le fruit du palmier mâle.

ψήρ, ion. et épq. c. ψάρ.

ψῆττα, ης () plie ou barbue, sorte de poisson plat.

ψηττό·ποδες, ων (οἱ) hommes aux nageoires de barbue, n. de pple imaginaire [ψῆττα, πούς].

ψηφιδοφόρος, ος, ον, c. ψηροφόρος.

ψηφίζω (f. ίσω, att. ιῶ, ao. ἐψήφισα, pass. f. ψηφισθήσομαι, ao. ἐψηφίσθην, pf. ἐψήφισμαι) voter avec des cailloux, d’où décider ou attribuer par un vote : δίκην κατά τινος, Soph. voter une condamnation contre qqn, c. à d. condamner qqn par un vote || Moy. (f. ψηφιοῦμαι, ao. ἐψηφισάμην) déposer son caillou (pour voter), d’où : 1 abs. voter : τινι, pour qqn, déposer un vote en faveur de qqn || 2 décider, déclarer ou attribuer par un vote : τι, qqe ch. (la paix, la guerre, etc.) ; τινι ψ. θεόν, Plut. mettre qqn par un vote au rang des dieux ; πολιτείαν τινι, Plut. donner à qqn par un vote le droit de cité [ψῆφος].

ψηφίς, ῖδος () petite pierre, caillou [ψῆφος].

ψήφισμα, ατος (τὸ) 1 décret (litt. la décision votée au moyen de cailloux), particul. le décret de l’assemblée du peuple || 2 décision, en gén. : θεῶν, Ar. arrêts des dieux [ψηφίζω].

ψηφο·ποιός, οῦ () qui fabrique ou arrange les suffrages pour voter [ψ. ποιέω].

ψῆφος, ου () petite pierre polie par le frottement de l’eau, le caillou : I caillou pour compter : ψήφοις λογίζεσθαι, Hdt. compter avec des cailloux ; ψήφων ἄπειρος, Plut. inhabile à compter ; fig. ἐν ψήφῳ λεγειν, Eschl. énumérer, compter || II caillou pour jouer, particul. pion au jeu de dames ; ψήφων παιδιά, Plut. prestidigitation avec des cailloux || III caillou pour la divination || IV caillou servant à voter et qu’on déposait dans l’ὑδρία : ψ. λευκή ou πλήρης, caillou blanc ou plein, c. à d. non percé (pour l’acquittement) ; μέλαινα ou διατετρυπημένη, caillou noir ou percé (pour la condamnation) ; ψ. καταγνώσεως, Thc. vote de condamnation ; p. suite, caillou pour signifier : 1 le suffrage : ψῆφον φέρειν τινί, Eschl. voter pour qqn ; ψῆφον θέσθαι, déposer son suffrage, c. à d. voter ; ψῆφον προστίθεσθαί τινι, Eschl. Thc. ajouter sa voix en faveur de qqn ; λαμβάνειν ψήφους, prendre des cailloux (sur l’autel) pour voter, Dém. Plut. ou obtenir des suffrages ; φανερὰ ψῆφος, vote visible (cf. franç. à bulletin ouvert) ; ψῆφος ἀφανής, Eschn. suffrage non apparent, scrutin secret ; avec ellipse de ψήφοι : avec ἴσαι, Ar. suffrages