Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 11, 1922.djvu/138

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



INÈS.

Qu’est-ce qui vous prend ? Vous avez l’air de chanter un air de théâtre.


DON JUAN.

Voici l’heure !… Je vais faire tout à coup une action d’éclat… dussent mille créanciers se précipiter à mes chausses et vingt poignards se diriger sur ma tête !


INÈS.

Vous allez exécuter un tour de force ?


DON JUAN.

Inès, approchez. Vous allez être exaucée au delà de tous vos vœux… Inès, attendez-vous à une révélation prodigieuse… Je ne suis pas qui vous croyez… Je porte un faux nom… Je me cache ici sous un pseudonyme imbécile… Je suis Don Juan !


INÈS, (éclatant de rire.)

Ça, c’est drôle !


DON JUAN.

Don Juan de Manara n’est pas mort. Don Juan se cache et Don Juan c’est…


INÈS.

C’est vous… Diable ! mais voilà qui devient inquiétant.


DON JUAN, (criant.)

Je suis Don…


INÈS.

Oui, cher Mariano, ne le criez pas à tue-tête ;