Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/139

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


  • 54 FÌ5e Ie Conseìl\t1

la foudre , ſans y avoir penſé au. I paravant, &: s’en estre conſcillé. 1 Ilfaut neanmoins ſoigneuſcment 1 prendre garde ,que le Conscilſ0!1; 1 cxempt , s’il est postible , de pas. 1 fions ambitieuſes , de ſentimens 1 violcns, & de prejugez opìniàtres. 1 ■Car il est certain } comme disoit I Bias j qu’il a pour ennemis ìrre. I conciliables la colcre &c la preci-1 pitation, que Democrite appelleà bon droit des ſources d’erreut & de repentance. Auflì ſont elles à . la conduite des gtandes affairescc qu’cst à la route de lanavigation 1 le détroit de Scylle & de Caryb- de, que les ſeuls naufrages qui s’y ſont, rendent Fameux & celebre. II faut donc deliberer prudemment, comme dit Aristote, &c imiter ces • deuxexcellens hommes, Pericles,

& Demosthene qui demandoient

toujours du temps , pour mieux reſoudre des choſes qui leur < toient propoſées.