Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/819

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Contre les Tíatcurs. i W Auteurs , & par tous les Sagcs de l’Antiquiié. L’Hiftôue remavouc, qu’Alcibiades pottf l’avoiv pratiquee avcc úne ſouppleíle indigne de luy , fut appellé du nom de 1 Animal dont nous tirons cet Etnbleme. Mais je ne trouvé pour moy rien de ſi étrange , ny de íì convenable a nôtre ſujet, que ce qu’on raconte de certains peuples d’Arabie , qui ont accoûtumé d’imiter leur Prince en ce qu’il a de deffectueux au corps, aufli bien qu’en ce qui re- gardc les vices de l’Ame. Car si par Nature, ou par accident, il est incommodé de quelque membre , ils fontſemblant de l’être de même. Nous en avons un exemple dans l’Histoire de Philippe de Macedoi- nc>ou il eft dit, que parmy quan- ûte de Flatteurs qui ſuivoient ía ,°H.r ». ii s’en trouva-un si com- plaiſant & si ridicule, que ce Prin¬ ce ayant par malheur perdu un ttu d un coup de sieche , qui luy A iij