Page:Bergerat - Souvenirs d’un enfant de Paris, vol. 1, 1911, 3e mille.djvu/318

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

tendresse singulière, ethnique, d’abord, et romantique ensuite. L’École de 1830 a toujours incliné à la femme nature, un peu ignare et ne demandant qu’aux vertus comme aux défauts de son sexe la clef de sa domination sur les intellectuels. Cette cadette inspirait au maître une terreur pieuse. Il semblait qu’il entendît par sa bouche toutes les voix de sa lignée.