Page:Bernard - La science expérimentale.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


tement de ces régions de l’inconnu où il avait fait jadis de si riches moissons. Ses derniers travaux sur l’identité fondamentale des propriétés de tissu et des fonctions élémentaires dans le règne animal et le règne végétal, sur l’anesthésie par le chloroforme ou l’éther des végétaux inférieurs, et par suite sur la généralité d’action des substances toxiques, montrent que l’esprit créateur était vivant en lui.

A De nouvelles découvertes devaient, cette année, fournir une preuve nouvelle de sa fécondité agissante. Ses amis, ses élèves en ont reçu la confidence incomplète, et il résulte des quelques paroles qui lui sont échappées que la théorie des fermentations allait recevoir de ces recherches, exécutées pendant les vacances dernières, des clartés inattendues. Ce travail considérable, dont, il y a quatre jours, il disait encore : « C’est dommage, c’eût été bien finir », est perdu pour la science.