Page:Bertrand - Mémoires historiques et physiques sur les tremblemens de terre.djvu/272

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


aura été ébranlé, & se sera affaissé ensuite par un effet des pluyes abondantes, qui ont augmenté le poids du terrein. Pline décrit quelques-uns de ces effets [1].

Naissance des Volcans.

Ces diseruptions de la croute de la terre donnent lieu à divers phénomènes effrayans. Les Volcans semblent les plus terribles. Ils indiquent bien manifestement, non une simple effervercence, mais une inflammation avec une explosion. Souvent la terre est soulagée par-là & les tremblemens cessent. St. Christophle, une des Isles Caraïbes, étoit fort sujette aux tremblemens de terre ; depuis l’éruption d’une grande montagne de matières combustibles on n’y en à plus ressenti. Depuis le tremblement de 1692. ils sont moins fréquens à la Ja-

mai-


  1. Ubi supra, Lib. II. C. LXXX… Nec simplici modo quatitur, sed tremit vibratque. Hiatus vero alias remanet, ostendens quæ sorbuit, alias occultat ore compresso, rursusque ita inducto solo, ut nulla vestigia exstent, urbibus plerumque devoratis, agrorumque tractu hausto.