Page:Bethléem - Romans à lire et romans à proscrire, 7e éd.djvu/128

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
122
ROMANS A PROSCRIRE

Maximes, dans l'Amant et le Médecin. — Jean de La Hire, de son vrai nom Adolphe Lepic, ancien éditeur parisien. — Paul Léautaud. — Jules Lermina, (1839-1915), dans ses romans spirites et historiques ; nous ne connaissons pas ses romans d’aventures. — Mlle Lorenty. — Auguste Luchet, le destructeur de la famille. — Valentin Madelstamm. — Paul Mahalin (1858-1899). — Henry Maisonneuve. — Jeanne Marais. — Marc Mario, de son vrai nom Maurice Jogand, mort en 1917. — Jeanne Marni (1854-1910). — René Massia. — Karin Michaëlis, romancière scandinave, patronnée en France par Marcel Prévost. — Jules Moinaux (1825-1896), père de Courteline, humoriste outrancier, qui a produit de bonnes choses : Les deux Aveugles, etc., etc. — M. A. Monnet. — Montfermeil, alias Lucien-Victor Meunier. — Michel Morphy, feuilletoniste souvent pornographique. — Jacques Nayral. — Louis Noir (1837-1901).

Jeanne d’Orliac. — Annie de Pêne, morte en 1918. — Louis Pergaud. — Félix Platel, alias Ignotus, exception faite des Hommes de mon temps (deux séries de portraits). — Poinsot et Normandy, dans leurs romans de détraqués. — Octave Pradels, dans ses romans gais et dans ses poésies.

Rachilde, de son vrai nom Marguerite Eymery (Périgueux, 1862), femme d’Alfred Valette, directeur du Mercure de France ; elle se plaît à étudier les Messalines modernes. — G. de Raulin, dont les œuvres sont de la « crapulerie parfumée ». — Hugues Rebel (1869-1905). — Paul Reboux (15 volumes de vers et de romans). — Régina Régis. — Ernest Renan, dans L’abbesse de Jouarre. — Antonin Reschal. — Restif de la Bretonne (1734-1806), écrivain étrange et très fécond, qui publia 150 volumes où il raconte ses écarts et ceux des créatures dépravées, justement nommé le Jean-Jacques du Ruisseau. — Xavier de Ricard. — Daniel Riche. — Paule