Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/156

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tient le nombre de respirations par minute pour des individus d’âges différents ; dans la troisième colonne nous donnons les noms des auteurs auxquels appartiennent les observations.

AGES NOMBRE de respirations par minute. AUTEURS
6 semaines 52 Salathé.
1 à 3 ans 35 à 40 Allix.
1 à 4   — 20 à 36 Monti.
2 à 5   — 20 à 32 Barthez et Rilliet.
5 ans 26 Quetelet.
6   — 20,6 Smith.
8   — 20,8 Id.
6 à 10 ans 20 à 28 Barthez et Rilliet.
6 1/2 à 14 ans 21,5 à 24,9 Rameaux
15 à 20 ans 20 Quetelet.
20 à 25   — 18,7 Id.
25 à 30   — 16 Id.
30 à 50   — 18,1 Id.

Chez un même individu le nombre de respirations par minute n’est pas un nombre fixe, il varie sous l’influence d’un grand nombre de causes extérieures ; nous rapportons brièvement ces variations pour qu’on ait un terme de comparaison avec les variations que l’on observe à la suite du travail intellectuel.

La position du corps influe sur le nombre de respirations ; d’après Guy les nombres de respirations sont : couché, 13 ; assis, 19 ; debout, 22.

Le nombre de respirations varie suivant les heures de la journée ; le tableau suivant contient les chiffres obtenus par Vierordt ; il a pris simultanément la respiration et le pouls ; nous transcrivons les deux ordres de résultats :