Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/200

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


été prises, la première avant une leçon faite par Maggiora, et la deuxième après cette leçon.

On voit qu’avant la leçon le sujet a soulevé le poids quarante-huit fois, la somme de hauteur de soulèvement est égale à 2 343 millimètres et les premiers soulèvements sont de 63 à 65 millimètres.


FI-d200-fig. 72 - Tracés ergographiques de Maggiora-3.png
Fig. 72. — Tracé ergographique donné par Maggiora à l’état de repos avant son cours. Il y a 48 soulèvements, les premiers soulèvements sont de 60 à 65 millimètres et la somme totale des soulèvements est égale à 2 343 millimètres.

Après la leçon il a soulevé le poids seulement trente-sept fois, la somme des hauteurs de soulèvement est de 1 646 millimètres, et les premiers soulèvements ont comme précédemment 64 millimètres. Par conséquent, par suite de la fatigue intellectuelle produite par la leçon, le nombre de soulèvements et la somme des soulèvements ont diminué sensiblement, tandis que les premiers soulèvements étaient aussi forts après la leçon qu’avant ; c’est en