Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/201

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


somme une confirmation du même fait observé après les examens.

FI-d201-fig. 73 - Tracés ergographiques de Maggiora-4.png
Fig. 73. — Tracé ergographique de Maggiora obtenu après la leçon. Les premiers soulèvements sont de 64 millimètres, le nombre de soulèvements est égal à 37 et la somme totale des hauteurs de soulèvement est de 1 646 millimètres. Par conséquent, sous l’influence de la leçon, ce sont le nombre de soulèvements et la somme des hauteurs qui diminuent.

Enfin la troisième observation rapportée par Mosso dans son livre sur la fatigue est celle de Patrizi ; cette observation a été faite avant et après une leçon de physiologie que le Dr Patrizi a prononcée en remplaçant Mosso. L’observation est intéressante, nous la transcrivons presque complètement :

« À 5 heures j’étais déjà debout, et ce repos d’une si courte durée n’avait pas été compensé par un sommeil calme. Le thermomètre traduisit mon agitation, car au lieu de trouver 36°,9 comme température rectale, il y avait 37°,8. Je me levai et cherchai à surmonter mon