Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/289

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


On voit que sous l’influence du travail intellectuel la durée des réactions verbales augmente ; sous l’influence de la marche de deux heures cette durée augmente aussi, mais moins.

Ces recherches ont une importance considérable au point de vue des méthodes, elles indiquent que la méthode des réactions est assez sensible pour traduire l’influence produite par un travail intellectuel ou physique ; il resterait à voir si cette méthode des réactions ne pourrait pas être appliquée dans les écoles ; c’est une des questions dont on s’occupe en ce moment.

Pour étudier l’influence produite par le travail intellectuel ou physique sur la facilité avec laquelle on apprend par cœur, l’auteur s’est servi de la mémoire des chiffres. Le sujet devait apprendre par cœur des séries de douze chiffres chacune ; il devait lire une série jusqu’à ce qu’il pût la répéter de mémoire, puis il passait à une deuxième série, et ainsi de suite pendant une demi-heure. On faisait ces expériences à des jours de repos, puis à des jours où on avait fait des calculs pendant une heure, enfin à d’autres jours après une marche de deux heures.

Le graphique suivant représente les résultats obtenus. Chaque point indique le nombre de chiffres appris par cœur en une demi-heure ; ainsi, on voit que le premier jour, avec repos, on a appris 465 chiffres, le deuxième jour 565, le troisième jour 615 chiffres, etc. ; de même, le premier jour, avec travail intellectuel, on a appris 475 chiffres, le deuxième jour 415, etc. ; enfin, le premier jour, avec marche de deux heures, on a appris 405 chiffres, le deuxième jour 405 chiffres aussi, etc.

En examinant le graphique 83, on voit que la ligne qui correspond aux jours de repos monte continuellement ; ceci indique une influence considérable produite par l’exercice ; ainsi, le premier jour de repos, on n’apprenait que 465 chiffres en une demi-heure, et le dernier jour de repos on en a appris 655. Il faut tenir compte de ce que les jours