Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/328

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de leur développement intellectuel ; en calculant les résultats l’auteur a additionné le nombre de lacunes remplies par chacun de ces groupes. Nous représentons ces résultats par le graphique 92, dans lequel la ligne pleine (——) indique les résultats des meilleurs élèves, la ligne pointillée (……) ceux des élèves moyens, enfin la ligne interrompue (—.—.—) ceux des derniers élèves de chaque classe. On voit que la ligne qui indique le nombre de lacunes remplies par les meilleurs élèves est la plus haute, c’est-à-dire que ces élèves ont fait le plus de travail, tandis que les derniers élèves ont fait le moins de travail.

Ces résultats sont très importants, d’autant plus que ni la méthode de calculs ni celle de la mémoire des chiffres ne donnent rien de pareil.

En somme, la méthode d’Ebbinghaus doit être étudiée encore de plus près ; il est possible qu’elle donne des résultats pratiques importants.