Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/71

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Mosso [1], négligeant les variations brusques de volume qui se lisent sur les tracés, a voulu mesurer exactement les pertes ou augmentations de volume qui se font à la suite d’actions très lentes ;

FI-d071-fig. 15 - Hydrosphygmographe de Mussa.png
Fig. 15. — Hydrosphygmographe de Mussa.


dans ce but, il a modifié l’ancien appareil de Piégu et de Chelius ; au lieu d’étudier les mouvements du liquide dans un tube vertical, qui ne peut pas donner les changements absolus de volume, puisque à mesure que le liquide s’élève dans le tube, la pression change dans le récipient, il a fait communiquer le manchon de verre où le bras est enfermé (A) avec un tube (a. a. D) plongeant dans une éprouvette (B) suspendue à une poulie par un contre-poids ; l’éprouvette plonge en partie dans

  1. Sulla circolazione del sangue del cervello dell’ uomo, Memorie R. Accad. dei Lincei, V, 1879, chap. vii.