Page:Binet - Les altérations de la personnalité.djvu/131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


départ d’une série de pensées qui se traduiront par des gestes et des actes. Si le mot est un ordre, comme « levez-vous », il pourra être exécuté, etc.

La cause de la division de conscience se trouve ici dans la faible intensité de l’excitant.

Si on y regarde de près, on s’aperçoit qu’il existe une grande analogie entre ces deux causes de division de conscience, l’anesthésie et la faiblesse de l’excitation. L’anesthésie est comparable, jusqu’à un certain point, à une paresse fonctionnelle des organes des sens, paresse d’où il résulte que les organes ne s’ébranlent que sous l’influence d’excitations très fortes et les excitations d’intensité moyenne ne sont point perçues. Supposons l’organe moins anesthésique, c’est-à-dire, pour employer la même image littéraire, plus facile à ébranler ; si en revanche l’excitation est plus légère, le résultat sera le même que dans le cas d’une anesthésie complète : l’organe n’entrera pas en exercice, l’excitation ne sera pas perçue.

Pour appuyer cette interprétation, malheureusement un peu vague, on peut invoquer un certain nombre d’expériences curieuses ; nous n’en citerons que deux. La première montre bien que l’anesthésie équivaut à la diminution d’intensité des excitations. Pour la comprendre, il faut se rappeler que dans les cas d’hémianesthésie classique, quand une hystérique est insensible d’une moitié du corps, les organes des sens et en particulier l’œil placé du côté insensible, sont généralement atteints, mais moins que le tégument ; prenons l’exemple d’une malade hémianesthésique à droite, et dont l’œil droit présente un champ visuel rétréci et une perte du sens de certaines couleurs ; le violet n’est pas perçu, mais le rouge continue à être perçu par l’œil droit. L’œil gauche, situé du côté sain, perçoit toutes les couleurs et notamment le rouge. Le rouge est donc perçu par les deux yeux, mais d’une manière différente ; c’est ici que l’intensité, la force, en un mot la quantité de l’excitation devient importante ; en effet, le minimum perceptible n’est pas le même pour les deux yeux ; pour