Page:Bois - L’Au delà et les forces inconnues.djvu/408

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
385
L’AU DELA ET LES FORCES INCONNUES
ritualiste convaincu. — Un faux Galilée. — Un prix de dix mille francs à celui qui prouvera l’immortalité de l’âme. — Le rideau miraculeux. (Le médium et la fleuriste. — Les phénomènes spirites et la prestidigitation. — Le salon à prodiges. — Saint Thomas et les sciences psychiques.
 254

Les faits du spiritisme sont vrais, mais les conclusions clos spirites fausses. — Il n’y a pas d’esprits, il y a maladie nerveuse. 
 267
(Mgr MERIC)
L’existence d’autres mondes que le nôtre et d’autres intelligences que la nôtre. — L’hypnotisme bienfaisant. — L’occultisme aux frontières de la folie. — L’écriture directe. — L’homme n’est pas le tout de l’Univers. — Orgueilleuse prétention des scientistes. 
 274
Changements de personnalité. — Les somnambules professionnelles, et les médiums à incarnation quand ils sont sincères ne font pas autre chose que de charger inconsciemment de personnalité. — Expériences de Charles Richet, à propos de mademoiselle Couesdon. — Les métamorphoses chantées par les poètes, réalisées avec des sujets hypnotiques par l’auteur de ce livre. — Les suggestions du professeur Krafft-Ebing. — Une femme qui retourne à la jeunesse. — Pour M. Krafft-Ebing le spiritisme est du charlatanisme ou de l’illusion et la Christianisme
22