Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/108

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
108
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

supériorités ; il faudra que l’humanité règle ses entreprises, que la chasteté gouverne ses sens, qu’une rigide probité le guide dans les affaires, que la religion reçoive publiquement ses hommages. Il faudra tout cela, s’il ne veut produire autour de lui une effrayante démoralisation. » Voilà l’homme tel que la société a droit de le demander à l’éducation du Collège et de l’Académie. C’est ainsi, que voulut le donner, et que le fit instruire l’Honorable B. Joliette.


XXXIV.

Fondation du Collège Joliette en 1845.


Depuis longtemps, le projet de bâtir une grande maison d’éducation germait dans son esprit. Il n’attendait que l’occasion favorable pour réaliser ce vœu de son cœur.

Bientôt, à côté de l’Église, sur un vaste terrain qui devait servir de dot à la nouvelle fondation, on vit s’élever les murs d’un édifice de quatre-vingts pieds de longueur sur quarante de largeur ; c’était le futur Collège Joliette. Commencé en 1845, cette bâtisse en pierre de rang, à deux étages, se terminait l’année suivante.