Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/34

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
34
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

aux épreuves de l’examen. Ce jour fut pour lui un beau triomphe et l’occasion de nombreuses félicitations de la part des amis que sa bonne conduite avait attirées autour de lui.

Ce fut le trois Octobre mil-huit-cent-dix, qu’il reçut de Sir James Craig, sa commission de notaire. Il y avait près de 6 ans qu’il avait commencé sa cléricature.

Combien, en entendant les réponses si justes de son protégé et les compliments que lui adressaient les examinateurs, le cœur du bon oncle, J. E. Faribault, dut battre de joie et d’espérance ! Il aimait son neveu comme son fils et ce qui redoublait son affection, c’est qu’il était payé d’un juste retour.

Une nouvelle ère allait donc commencer pour B. Joliette. Derrière lui, il voyait déjà se replier et disparaître les scènes riantes de son printemps. Déjà plus de vingt années avaient fui, rapides comme l’éclair ; il était au seuil d’un nouvel avenir dont il lui tardait de voir entr’ouvrir les portes.

Le jeune homme pauvre, qui, après de rudes épreuves, beaucoup de fatigues, de travail et de soucis, est enfin parvenu à vaincre toutes les difficultés de la situation, voit enfin poindre ce jour désiré qui réalisera ses plus chères espé-