Page:Bossange - Ma bibliothèque française, 1855.djvu/59

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

FRANÇAISE.. 47 Gavarni, H. Monnier, Bertall, etc., et d’un portrait de l’auteur gravé sur acier. 17 vol. in-8. Paris, 1850.

Tome I. La Maison du chat qui pelote. — Le Bal de Sceaux. — La Bourse. — La Vendetta. — Madame Firmiani. — Une double Famille. — La Paix du Ménage. — La fausse Maîtresse. — Étude de femme. — Albert Savarus.
Tome II. Mémoires de deux jeunes Mariées. — Une Fille d’Ève. — La Femme abandonnée. — La Grenadière. — Le Message. — Gobseck. — Autre étude de femme.
Tome III. La Femme de trente ans. — Le Contrat de mariage. Béatrix.
Tome IV. La grande Bretèche. — Modeste Mignon. — Un Début dans la vie.
Tome V. Eugénie Grandet. — Ursule Mirouët. — Les Célibataires. — Pierrette.
Tome VI. Les Célibataires. — Le Curé de Tours. — Un Ménage de garçon. — Les Parisiens en province. — L’Illustre Gaudissart. — La Muse du Département.
Tome VII. La Vieille Fille. — Le Cabinet des antiques. — Le Lys dans la vallée.
Tome VIII. — Illusions perdues. — Les deux Poètes. — Un grand Homme de province à Paris. — Eve et David Séchard.
Tome IX. Histoire des Treize. — Ferragus. — La Duchesse de Langeais. — La Fille aux yeux d’or. — Le Père Goriot.
Tome X. Le Colonel Chabert. — La Messe de l’Athée. — César Birotteau
Tome XI. La Maison Nucingen. — Pierre Grassou. — La Princesse de Cadignan. — La Femme supérieure. — Esther heureuse. — A combien l’amour revient.
Tome XII. Où mènent les mauvais chemins. — Un Prince de la Bohème. — Esquisse d’Hommes d’affaires. — Gaudissart II. — Les Comédiens sans le savoir. — Un Épisode sous la terreur. — Une ténébreuse Affaire. — La Femme de soixante ans, etc.
Tome XIII. Les Chouans. — Une Passion dans le Désert. — Le Médecin de Campagne. — Le Curé de Village.
Tome XIV. La Peau de Chagrin. — Jésus-Christ en Flandres. — Le Chef-d’œuvre inconnu. — La Recherche de l’Absolu, etc.
Tome XV. Massimilla Doni. — L’Enfant maudit. — Un Drame au bord de la mer. — L’Auberge rouge. — L’Élixir de Longue Vie, etc.
Tome XVI. Confidence des Ruggieri. — Séraphita. — Physiologie du Mariage, etc.
Tome XVII. Les Parents pauvres.

BARANTE ( A.-G. Prosper-Brugière de), né en 1782, a été ambassadeur de France en Sardaigne et en Russie. Avant 1848, il avait été nommé pair de France. Historien éminent, on trouve toujours dans ses ouvrages de grandes