Page:Bouillet - Chassang - Dictionnaire universel d'histoire-geo - 1878 - P2 - H-P.djvu/285

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Loing, qui continue celui de Briare et fait communiquer la Loire et la Seine. Le canal du Loing a 53 kil.; il a été commencé en 1720.

LOIR (le), Lædus, Lidericus, riv. de France, naît à Cernay (Eure-et-Loir), traverse les dép. du Loir-et-Cher, de la Sarthe, de Maine-et-Loire, arrosant Bonneval, Châteaudun, Vendôme, Montoire, La Chartre, Château-du-Loir, Le Lude, La Flèche, Briolay, et se jette près de cette dernière ville dans la Sarthe. par la rive gauche, après un cours de 260 kil. Elle reçoit à gauche, la Conie, le Long et le Méaulne; a droite, la Thironne, le Fouchard, l'Ozanne et la Braye.

LOIR-ET-CHER (dép. de), dép. du centre, entre ceux du Loiret, d'Eure-et-Loir, de la Sarthe et du Cher, est arrosé par le Loir et le Cher : 6397 kil. carr.; 269 029 hab.; ch.-l., Blois. Presque en entier formé de l'Orléanais, avec une petite portion de la Touraine. Au N. et au centre, sol fertile (grains, vin, légumes, fruits, chanvre); au S., landes, marais, d'où sortent des exhalaisons nuisibles, et qu'habite une population misérable. Gros bétail, moutons, volaille, gibier, poissons abondants. Quelques usines à fer; draps, papier, cotonnades, gants, sucre de betterave, vinaigre, verre, etc. — Ce dép. a 3 arrond. (Blois, Vendôme, Romorantin), 24 cant., 300 comm.; il appartient à la 1re division militaire, dépend de la cour d'Orléans, et forme le diocèse de Blois.

LOIRE (la), Liger, Ligeris, le plus grand fleuve de la France, prend sa source dans le Velay, au mont Gerbier-des-Joncs (Ardèche), à 1400m au-dessus du niveau de la mer, coule vers le N. O. jusqu'à Orléans, puis au S. O. et à l'O.; arrose les dép. de la Hte-Loire, de la Loire, sépare ceux de l'Allier et de Saône-et-Loire, entre dans celui de la Nièvre qu'il sépare du dép. du Cher, baigne ensuite ceux du Loiret, de Loir-et-Cher, d'Indre-et-Loire, de Maine-et-Loire, de la Loire-Inférieure; traverse un grand nombre de villes importantes, notamment Roanne, Nevers, La Charité, Châtillon-sur-Loire, Gien, Orléans, Beaugency, Blois, Amboise, Tours, Saumur, Ancenis, Nantes, Paimbœuf, et se jette dans l'océan Atlantique à St-Nazaire, après un cours d'env. 1000 kil., dont 760 de navigables. Elle a pour principaux affluents : à droite le Lignon, le Furens, l'Arroux, la Nièvre, la Mayenne, l'Erdre; à gauche, l'Allier, le Loiret, le Cosson, le Beuvron, le Cher, l'Indre, la Vienne, le Thouet, la Sèvre nantaise. Les rives de la Loire sont agréables et bordées de riantes campagnes, surtout dans sa partie inférieure; mais cette rivière est sujette à de fréquents débordements, parmi lesquels on a surtout remarqué ceux de 1846 et de 1856; en outre, les sables qu'elle charrie et qui se déplacent constamment y rendent la navigation difficile. Pour parer aux ravages que produisent les débordements, on a exécuté, sur une grande partie du cours du fleuve, des digues parallèles qui resserrent les eaux, ou des barrages qui les maintiennent à une élévation égale; sur la r. dr. du fleuve, de Blois à Angers, s'étend la Levée de la Loire, qu'on fait remonter à Charlemagne et à Louis le Débonnaire. Pour faciliter la navigation, on a creusé un Canal latéral à la Loire, qui longe la rive gauche du fleuve depuis le canal du Centre jusqu'à celui de Briare; ce canal, commencé en 1822 et achevé en 1838, a une longueur de 200 kil.

LOIRE (dép. de la), entre ceux de la Hte-Loire au S., de Saône-et-Loire au N., du Puy-de-Dôme à l'O., du Rhône et de l'Isère à l'E. ; 5000 k. carr. ; 517 603 h. ; ch.-l., St-Étienne, depuis 1855 : c'était auparavant Montbrison. Il est formé du Forez et d'une partie du Beaujolais et du Lyonnais. Montagnes dites monts du Forez; fer, plomb, houille en grande abondance; marbre, pierres à fusil et à aiguiser, etc. Quelques massifs de forêts, composées surtout de pins, sapins et hêtres, fournissent beaucoup de térébenthine, de goudron et de résine; peu de grains; vins, chanvre, légumes, fruits, marrons dits de Lyon, garance, pastels, safran; bétail. Industrie très-active : usines à fer, acier, armes, limes, serrurerie; soieries, rubans, gros draps, étoffes de coton, etc. Grand commerce de houille, de métaux et d'objets sortis des fabriques du pays. — Ce dép. a 3 arrond. (St-Étienne, Montbrison, Roanne), 28 cantons, 317 communes; il appartient à la 8e division militaire, dépend de la cour impériale de Lyon et de l'archevêché de Lyon.

LOIRE (dép. de la HAUTE-), entre ceux de la Loire et du Puy-de-Dôme au N., de la Lozère au S., de l'Ardèche à l'E., du Cantal à l'O. : 4958 kil. carrés; 305 621 hab. ; ch.-l., Le Puy. Formé d'une partie du Languedoc (Velay, Gévaudan et partie du Vivarais). Sol volcanique; marbres statuaires et autres, pierre meulière et pierre de taille, plâtre, etc.; antimoine, houille. Beaucoup de grains, vin, fruits, légumes. Bestiaux, moutons, mulets. Peu d'industrie (dentelles, blondes, organsinage de la soie, outres à vin, etc.); peu de commerce. Émigration annuelle d'env. 3000 ouvriers. — Ce dép. a 3 arr. (Le Puy, Brioude, Yssingeaux), 28 cant., 274 comm.; il appartient à la 20e division militaire, dépend de la cour impériale de Riom et forme le diocèse du Puy.

LOIRE-INFÉRIEURE (dép. de la), dép. maritime, au S. de celui d'Ille-et-Vilaine, à l'O. de celui de Maine-et-Loire et au N. de celui de la Vendée : 7000 k. carrés; 580 207 hab.; ch.-l., Nantes. Il est formé de la partie mérid. de l'anc. Bretagne. Beaucoup de collines peu élevées; lac de Grand-Lieu, récemment desséché; marais salants (à Bourgneuf, à Guérande, au Croisic). Fer, étain, antimoine, houille, marbre, aimant, quartz vitreux, kaolin, tourbe, etc. Sarrasin et autres grains, lin, fruits à cidre, légumes, vin. Gros et menu bétail, abeilles. Usines à fer et à cuivre; fonderies, outils de fer, fonte, acier; câbles et chaînes en fer; canons; tissus de fil, coton de toutes espèces; bonneterie, chapellerie; eau-de-vie, produits chimiques, verreries; chantiers de construction; grande pêche, armement pour Terre-Neuve. Très-grand commerce maritime (avec l'Amérique, l'Afrique et l'Inde). — Ce dép. a 5 arr. (Nantes, Savenay, Paimbœuf, Ancenis, Châteaubriant), 45 cantons, 208 communes; il appartient à la 15e division militaire, dépend de la cour de Rennes, et forme le diocèse de Nantes.

LOIRET, Ligerula, petite riv. de France, naît dans le dép. qui prend son nom, à 4 kil. S. S. E. d'Orléans, au château de la Source, passe à Olivet, et se jette dans la Loire par la r. g., sous St-Mesmin, après un cours de 12 k. Elle communique souterrainement avec la Loire, grossit en même temps qu'elle et paraît n'être qu'une dérivation du fleuve.

LOIRET (dép. du), un des dép. du centre, borné par ceux de Seine-et-Oise et de Seine-et-Marne au N., d'Eure-et-Loir à l'O., de Loir-et-Cher et du Cher au S., de l'Yonne à l'E. : 6700 k. carrés; 352 757 h.; ch.-l. Orléans. Formé de l'Orléanais et d'un fragment du Berry. Quelques collines, qui forment la ligne de partage des eaux entre la Loire et la Seine (l'Essonne, le Loing y prennent leur source); canaux de Briare, d'Orléans; canal latéral à la Loire. Sol gras et riche, sauf au S. O., où commence la Sologne. Belles forêts à l'E. et au S.; grains, fruits, légumes, vins, safran, etc. Gros et menu bétail. Industrie : lainages, bonneterie, vinaigrerie, brûlerie d'eau-de-vie, raffinerie de sucre; poterie, tannerie, parcheminerie, papeterie, etc. Grand commerce de transit et autres. — Ce dép. a 4 arr. (Orléans, Gien, Montargis, Pithiviers) 31 cantons, 348 communes; il fait partie de la 1re div. militaire, a une cour impér. et un évêché à Orléans.

LOIRON, ch.-l. de cant. (Mayenne), à 15 kil. O. de Laval; 1350 hab.

LOISEAU, jurisconsulte. V. LOYSEAU.

LOISEL (Ant.), jurisconsulte, né à Beauvais en 1536, mort à Paris en 1617, étudia sous Cujas, dont il resta l'ami; fut avocat au parlement de Paris, puis remplit diverses fonctions dans la magistrature et fut en même temps l'avocat de la reine Catherine de Médicis et de plusieurs princes. On a de lui, outre un recueil de Discours et des brochures de circonstance,