Page:Bruel - Études sur la chronologie des rois de France et de Bourgogne.djvu/73

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
—( 67 )—

ce diplôme, Louis mentionne son cher fils Charles, connu dans l’histoire sous le nom de Charles Constantin.

Les scribes, dans les actes privés, conservèrent également à Louis le titre d’empereur ; c’est ce que prouvent les actes suivants :

No 90 (B. N. cop. 3-208). C’est le seul acte, à notre connaissance, qui ait été passé à Mâcon au nom de Louis l’Aveugle, mais il est relatif à des propriétés sises en Lyonnais. La vente faite par Azo et sa femme à un nommé Étienne est suivie d’une notice de déguerpissement (noticia seu wirpituria) faite à Mâcon devant le comte Léotald et les boni homines, avec investiture donnée à l’acheteur, suivant la loi salique. Voici la date de l’acte : Die sabbato, iiii nonas novembris, anno VII regnante Ludwico imperatore, filium Bosoni. Il ne peut y avoir de doute sur l’identité de l’empereur Louis l’Aveugle, fils de Boson ; mais le samedi 4 des nones ou 2 novembre répondant à la lettre domin. F et à l’année 905, il doit y avoir erreur dans la date du règne, car le mois de novembre 905 se trouve non pas dans la 7e, mais dans la 5e année de Louis l’Aveugle.

Le no 105 (B. N. cop. 3-238) est une charte de Provence, donnée à Avignon, avec la date de l’Incarnation et l’année de l’empire de Louis : Actum Avenione civitate publice, anno Domini nostri Jesu Christi incarnationis DCCCCVIIII, indictione iii[1], tercio nonas septembris, regnante Hludovico imperatore. 909, 3 septembre.

Cet acte est le contrat de mariage de Foucher, de Valensolles, père de l’illustre abbé de Cluny, Maïeul, et bienfaiteur de l’abbaye que gouverna son fils.

No 191. (B. N. cop. 4-20) Die lunis, tercio kalendas setimbres, in anno XII quot domnus Ludovicus est imperator. Cette date certaine du lundi 3 des calendes de septembre ou 30 août tombe en 913, lettre domin. C. La 12e année correspondrait à 912, il faut donc lire anno XIII.

Le no 211 garde le souvenir de l’élection de Louis comme empereur. (B. N. L. 17715, no 6) : Die dominico, in mense marcio, anno XVIII quod Ludovicus electus fuit ad imperatore. 918, mars.

  1. Lisez xii.