Page:Buies - La Province de Québec, 1900.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


CHAPITRE III




EXPLOITATION FORESTIÈRE




I



AU commencement de ce siècle, le commerce du bois qui servait à la construction et à l’alimentation de la marine marchande britannique étant devenu très difficile, par suite du blocus continental imposé par Napoléon dans tous les ports du nord de l’Europe, les Anglais durent chercher ailleurs de nouvelles sources d’approvisionnement et tournèrent les yeux vers leurs colonies d’Amérique que la France leur avait cédées en 1763. et qui comprenaient une immense étendue toute ombragée de forêts épaisses, où nul bûcheron n’avait encore porté la main.

* * *

La nouvelle industrie qui allait s’ouvrir, grâce à la nécessité où se trouvait l’Angleterre, ne fut d’abord, comme toutes les industries naissantes, que