Page:Buies - Québec en 1900, conférence, 1893.djvu/27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

27
québec en 1900

qui n’y sont pas encore allés et qui seraient tentés de croire que je peins les choses un peu complaisamment, je les invite à prendre cet été le train de 8 h. 30 m. du matin pour Roberval, où ils arriveront l’après-midi, à 4 h. 50 m. Je promets à plusieurs d’entre eux, une fois installés à l’hôtel, qu’ils oublieront plus d’une fois qu’ils ont à en revenir.

Eh ! Messieurs, à propos de la région du Lac St-Jean, il ne faut pas oublier celle du Saguenay qui l’avoisine, et qu’on ne peut seulement nommer sans rappeler aussitôt le nom de la Compagnie du St-Laurent, à laquelle le Saguenay doit probablement d’exister encore aujourd’hui.


Depuis 1889, cette compagnie, qui portait en anglais le nom de “ St Lawrence Steam Navigation Company ”, a cédé tous ses droits et vendu tous ses steamers à la compagnie du Richelieu, laquelle s’est chargée à son tour du service entre Québec et Chicoutimi, en y comprenant les stations intermédiaires.

Oh ! Messieurs, ce n’est pas précisément de l’histoire ancienne que celle de la St-Lawrence Steam Navigation Company, et il ne faut pas remonter à plus de seize ans, c. à. d. à l’année 1877, pour assister aux premiers départs quotidiens des bateaux à vapeur pour le Saguenay.

Les débuts de la compagnie du St-Laurent, comme tous les débuts, avaient été fort modestes, si l’on excepte ceux de Québec et de Chicago.