Page:Bulletin de la société géologique de France - 1re série - 3 - 1832-1833.djvu/140

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et Mansfield dans leur description de Cincinnati en 1826. Il y a 35 ans que Jefferson décrivit le Megalonyx dans les Trans. philos. Americ., et l’on en trouve, d’après M. D.-T. Muddox, des ossemens dans les cavernes de Big-Bone-Cave, dans le comté de White, dans le Tennessee. (A description of Big-Bone-Cave, etc. 17 août 1813.)

4° Le Bos Bombifrons, Harlan, et figuré pour la première fois par le docteur Wistar. (Voy. Trans. of the Americ. philos. Soc., 1817 ou 1818.)

5° Le Bos Pallasti, Dekay. Un crâne semblable a été rejeté par un tremblement de terre arrivé en 1812 au Nouveau-Madrid, sur le Mississipi. Cette espèce serait-elle identique avec le Bos moschatus ? Il y a de plus à Big-Bone des restes de trois espèces de bœufs, dont une habite encore le pays et est le Bos latifrons Harlan, que Cuvier compare à l’Aurochs ou Bos Urus.

6° Le Cervus americanus et d’autres espèces.

L’auteur calcule que les restes recueillis indiquent dans ce lieu 100 individus de Mastodon, 30 d’Ëléphans, 1 Mégalonyx, 3 Bœufs et 2 Cerfs. Il y a aussi des os de cheval, d’ours, de buffle et de 2 ou 3 espèces de cerfs du pays, mais il ne les regarde pas comme des restes d’animaux fossiles. Les os de cheval indiquent-ils vraiment l’existence d’une ancienne race de ce genre en Amérique ? Mitchill en cite aussi dans le New Jersey. (Catalog. of organ. rem.)

Au centre de la vallée de Big-Bone-Link, il y a une fontaine, et les os ont été trouvés à la surface ou à 5 ou 20 pieds de profondeur, et à 50 ou 60 verges de la source. Le sol est formé par un calcaire coquillier sur lequel repose de la marne, de l’argile blanche, puis des cailloux calcaires et quarzeux avec des os et des débris de coquilles d’eau douce, enfin une argile jaune. Ces animaux y ont été accumulés par une catastrophe. L’auteur donne la carte de cette localité. (Monthly Americ. Journ. Octobre et Novembre 1831.)

M. le docteur Harlan a décrit et figuré quelques os du Megalonyx trouvés dans la caverne de White-Cave au Kentucky. On sait que, dès 1796, M. Jefferson en avait découverts dans une caverne du comté de Green-Briar en Virginie. (J. of the Acad. of nat. sc. of Philadelphia, 1831.)

Le même auteur a publié sa visite aux cavernes calcaires de Virginie, sur la branche sud du Shenandoah près de Wanesborough. J. of geology. Août 1831.)