Page:Bulletin du comité historique des arts et monuments, volume 1, 1849.djvu/21

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 13 —

Le prix d’abonnement, calculé de manière à couvrir simplement les frais d’impression et de distribution, est fixé à 9 francs pour l’année. Les demandes d’abonnement devront être adressées en franchise à M. le directeur de l’Imprimerie nationale.

Au mois de décembre de chaque année, les deux commissions du Bulletin présenteront aux comités la liste de ceux des correspondants qu’elles jugeront avoir droit, par l’importance de leurs communications, à l’envoi gratuit du Bulletin.

J’aime à espérer, Monsieur, que vous trouverez dans ces dispositions une preuve du haut intérêt que je porte aux travaux des correspondants, puisque les communications que vous adresserez pourront désormais arriver à la publicité par une voie plus directe et plus prompte, le prix modique du Bulletin devant le faire rechercher avec plus d’empressement que par le passé.

Je vous prie donc de reprendre des travaux que les circonstances ont dû nécessairement interrompre ou ralentir. L’abondance et la variété sont grandes des matières qui appellent vos investigations. Les bibliothèques communales possèdent des manuscrits encore inconnus, des imprimés rares et curieux ; les archives départementales et municipales contiennent des actes précieux pour l’histoire des institutions ou des localités ; il existe encore dans nos provinces des monuments peu connus et mal appréciés ; chaque jour le sol de la France s’ouvre pour rendre au jour d’importants vestiges des arts d’autrefois ; les églises, les édifices communaux, certaines résidences particulières méritent d’être étudiés, soit par leur propre caractère, soit pour les souvenirs qui s’y rattachent.

Les instructions publiées par le comité des arts offrent des indications sûres et précises pour les études que vous pourrez entreprendre. Ces instructions seront très-prochainement complétées par la publication des cahiers depuis longtemps attendus.

Le comité des monuments écrits appellera de son côté l’attention de ses correspondants sur certains points encore mal éclaircis de notre histoire. Il donnera aussi des instructions analogues à celles de l’autre comité.

L’Administration compte que vous voudrez bien lui prêter, dans l’intérêt de la science, le concours le plus actif possible. Elle recevra avec reconnaissance les communications que vous lui adresserez ; elle les examinera avec soin et donnera à vos travaux le