Page:Burnouf - Lotus de la bonne loi.djvu/83

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



137. Ceux qui sont exempts de colère et toujours droits, qui sont pleins de compassion pour toutes les créatures, qui sont respectueux devant le Sugata, tu peux réciter ce Sûtra en leur présence.

138. Celui qui exposerait la loi au milieu de l’assemblée, qui, affranchi de tout attachement, parlerait dans un recueillement complet, en se servant de plusieurs myriades de kôtis d’exemples, tu peux lui enseigner ce Sûtra.

139. Et celui qui porterait à sa tête les mains réunies en signe de respect, désirant obtenir l’état de celui qui sait tout ; celui qui parcourrait les dix points de l’espace, cherchant un religieux qui parle bien ;

140. Celui qui comprendrait les Sûtras aux grands développements, qui ne trouverait pas de plaisir à d’autres livres, qui même n’entendrait pas une seule stance d’autre chose, celui-là peut entendre cet excellent Sûtra.

141. Il est semblable à celui qui porte les reliques du Tathâgata, et à l’homme quel qu’il soit, qui les recherche, celui qui désirerait ce Sûtra, et qui l’ayant obtenu le porterait à son front.

142. Il ne faut jamais penser à d’autres Sûtras, ni d’autres livres d’une science vulgaire, car ce sont là des objets bons pour les ignorants ; évite de tels livres et explique ce Sûtra.

143. Mais il me faudrait, ô Çâriputtra, un Kalpa complet pour dire les milliers d’espèces de ceux qui sont parvenus à l’état suprême et excellent de Bôdhi ; c’est en leur présence que tu dois exposer ce Sûtra.



CHAPITRE IV.
LES INCLINATIONS.


Ensuite le respectable Subhûti, Mahâkâtyâyana, Mahâkâçyapa et Mahâmâudgalyâyana, tous également respectables, ayant entendu cette loi dont ils n’avaient pas ouï parler auparavant, et ayant appris, de la bouche de Bhagavat, que Çâriputtra était destiné à obtenir l’état suprême de Buddha parfaitement accompli, frappés d’étonnement, de surprise et de satisfaction, s’étant levés en ce moment même de leurs sièges, se dirigèrent vers la place où se trouvait Bhagavat ; et rejetant sur une épaule leur vêtement su-