Page:Butin - Le Corset.djvu/88

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


repose sur un principe tout à fait différent. Cet appareil, a, du reste, été construit dans un autre but. Il est destiné à soutenir les seins, c'est une sorte de brassière formée d'un treillis de rubans élastiques et d'une ceinture qui peut s'adapter à un corset bas. Le callimaste peut donc s'employer soit seul, soit avec un corset bas ; son emploi est, nous croyons, très recommandable dans les cas où la glande mammaire se trouve très développée, soit pour cause de grossesse ou d'allaitement, soit pour complexion naturelle.

Nous avons mentionné ces deux tentatives, parce qu'elles émanent de deux médecins bien au courant de la question, convaincus et animés d'excellentes intentions, et aussi parce qu'elles ont soulevé un certain intérêt dans le monde médical. Mais elles n'ont d'intérêt qu'au point de vue théorique. En pratique, elles sont condamnées au même insuccès que leurs devancières. Les milliers de brevets de corsets « hygiéniques » qul ont été pris dans ces dernières années, tant en France qu'à l'étranger, portent également de louables intentions mais demeurent aussi négatifs comme effet pratique.

La solution du problème doit être cherchée ailleurs. Tout d'abord, il ne faut pas perdre de vue que ce n'est pas tant l'usage du corset, mais l'abus du corset, c'est-à-dire remploi du corset trop serré qui cause tous les méfaits dont nous avons parlé.

Il faut donc, par tous les moyens possibles, empêcher les jeunes filles et les jeunes femmes de se serre.