Page:Calloch - A Genoux.djvu/125

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


JUDICA ME
(Ps. 42)


Ô douceur des messes dans une chapelle, — Une petite chapelle silencieuse dans les campagnes de Bretagne !..

Jugez-moi, ô mon Dieu, et séparez ma cause — D’avec celle des infidèles et des renégats.

Car Vous êtes, ô Dieu, ma consolation et ma force. — Abandonné de Vous je marche dans la tristesse.

Pourquoi me délaisser dans ma tristesse dure, — Quand l’ennemi autour de moi cherche un point vulnérable ?

Envoyez-moi Votre lumière et Votre vérité, — Avec elles je monterai, alerte, sur la montagne.