Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/323

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tion du vin, celle pour l’entretien des Vignerons, des Tonneliers, des Charons, des Maréchaux, des Voituriers, des chevaux pour le transport, &c. devroit être égale à la terre qu’on emploie en Brabant à la production du lin, & à celle qu’il faut pour l’entretien des fileuses, des faiseuses de dentelles & de tous ceux qui ont quelque part à la fabrication de cette Manufacture de dentelle.

Mais si l’argent est plus abondant dans la circulation en Brabant qu’en Champagne, la terre & le travail y seront à plus haut prix, & par conséquent dans l’évaluation qui se fait de part & d’autre en argent, les François perdront encore considérablement.

On voit dans cet exemple une branche de commerce qui fortifie l’Étranger, qui diminue les habitans de l’État, & qui, sans