Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/324

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


en faire sortir aucun argent effectif, affoiblit ce même État. J’ai choisi cet exemple pour mieux faire sentir comment un État peut être la dupe d’un autre par le fait du commerce, & pour faire comprendre la maniere de connoître les avantages & les desavantages du commerce avec l’Étranger.

C’est en examinant les effets de chaque branche de commerce en particulier, qu’on peut regler utilement le commerce avec les Étrangers : on ne sauroit le connoître distinctement par des raisonnemens généraux.

On trouvera toujours par l’examen des particularités, que l’exportation de toute Manufacture est avantageuse à l’État, parce qu’en ce cas l’Étranger paie & entretient toujours des Ouvriers utiles à l’État ; que les meilleurs retours ou paiemens qu’on retire sont les especes,