Page:Cantillon - Essai sur la nature du commerce en général.djvu/417

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ter beaucoup plus de l’argent qu’il doit & reçoit au commencement des semestres, pour un court terme de quelques mois, qu’il ne le sera vers la fin de ces semestres : & son experience de la conduite de ses Chalans lui apprendra qu’il ne peut guere prêter pendant toute l’année, sur les sommes qu’il doit, qu’environ la moitié. Ces sortes de Banquiers seront ruinés de crédit s’ils manquent d’un instant à païer leurs billets à là premiere présentation ; & lorsqu’il leur manque des fonds en caisse, ils donneroient toutes choses pour avoir promptement de l’argent, c’est-à-dire beaucoup plus d’interêt qu’ils ne tirent des sommes qu’ils ont prêtées. Cela fait qu’ils se reglent sur leur expérience pour garder en caisse de quoi faire toujours face, & plutôt plus que moins ; ainsi plusieurs Banquiers de cette espece, (&