Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/102

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



M. TROTBERG.

J’ai dit où, aussi, il ne vouloit pas entendre ; mais après il a envoyé.


M. DUBREUIL, pere.

La Pierre, as-tu envoyé ?


La PIERRE.

Oui, Monsieur, c’étoit une lettre, & l’adresse était dessus.


M. DUBREUIL, pere.

C’est bon.


M. TROTBERG.

Oui ; mais j’ai eu un grand peine.


La PIERRE.

Il disait toujours, où, où, où. Je ne savois pas ce qu’il vouloit dire.


M. TROTBERG.

Mais j’ai dit bien, n’est-ce pas, Monsieur Dubreuil ?


M. DUBREUIL, pere.

Je crois que oui.


M. TROTBERG.

Après j’ai veux boire, je dis le, il veut me donner quoi. Moi, je veux pas quoi, je veux le.