Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/230

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Le CHEVALIER, avec joie.

Vous croyez donc ?… quoi, vous m’aimez toujours !


Mlle DE PÉRAUDIERE.

Moi qui faisois tout mon bonheur de l’espoir d’une union délicieuse, je ne m’occupois que d’un ingrat !


Le CHEVALIER.

O Ciel ! que dites-vous ?…


Mlle DE PÉRAUDIERE.

Ce n’étoit donc qu’un goût foible, passager ; peut-être seulement le plaisir de vous voir aimer ? je frémis de le penser !


Le CHEVALIER.

Mais, écoutez-moi…


Mlle DE PÉRAUDIERE.

Non, je ne veux plus rien entendre, & je n’ai voulu vous voir que pour vous dire, que je vais vous bannir entierement de mon cœur.


Le CHEVALIER.

Ah ! vous me ravissez.


Mlle DE PÉRAUDIERE.

Quoi, vous insultez à ma douleur ! perfide !