Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/248

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mad. DE PÉRAUDIERE.

Que Monsieur le Chevalier, ne soit pas si pressé de conclure que nous.


M. DE BOURSAULE.

Comment donc ?


Le CHEVALIER.

Madame, vous vous trompez ; rien ne peut me faire autant de plaisir, que tout ce qui pourra hâter mon bonheur.


Mad. DE PÉRAUDIERE.

Vous l’entendez, ma fille ?


Mlle DE PÉRAUDIERE.

Oui, ma mère.


M. DE BOURSAULE.

Tout cela, ce sont des propos qui ne sont bons à rien. Monsieur Bourdin, avez-vous là notre contrat ?


M. BOURDIN.

Oui, Monsieur.


M. DE BOURSAULE.

Allons, faites-les signer, je signerai après.


M. BOURDIN.

Je vais lire. (Il lit.) Pardevant…


Mad. DE PÉRAUDIERE.

Eh ! non, Monsieur, à quoi bon, d’abord que