Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Mad. DE L’AIGUILLE.

Je m’en souviens, oui, il y a long-temps, dont vous parlez-là.


M. DUBOIS, pere.

Ah ! cela ne fait rien ; vous êtes toujours tout de même. Est-ce là Mademoiselle votre fille ?


Mad. DE L’AIGUILLE.

Oui vraiment : mauvaise herbe croît toujours, comme vous savez.


M. DUBOIS, pere.

L’on voit bien que vous êtes sa mere. Et notre ami de l’Aiguille, comment se porte-t-il ?


Mad. DE L’AIGUILLE.

Ah ! le pauvre homme ! il y a six ans qu’il est mort.


M. DUBOIS, pere.

Quoi ! Monsieur l’Aiguille est mort ?


Mad. DE L’AIGUILLE.

Oui, vraiment ; vous savez qu’il aimoit un peu à boire.


M. DUBOIS, pere.

C’est vrai.