Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/40

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


poche ? Je crains que tu ne sois jalouse.


Mlle JANNETON.

Jalouse ? non ; mais quand on aime bien…


Mad. DE L’AIGUILLE.

Tiens, ma fille, ce seroit tant pis pour toi : les hommes ne se menent pas comme cela.


Mlle JANNETON.

On voit bien que vous n’avez jamais aimé.


Mad. DE L’AIGUILLE.

Jamais ? Va, va, j’ai aimé plus que toi, & plus que tu n’aimeras de ta vie ; en tout bien & tout honneur, dà. D’abord, il ne faut pas se plaindre, sans raison. Tiens, écoute-moi. Un jour que…


----

Scène VIII.

Mad. DE L’AIGUILLE, Mlle JANNETON, NICOLAS, une lettre à la main, les regardant.



Mad. DE L’AIGUILLE.

Qu’est-ce que celui-là cherche.