Page:Carmontelle - Proverbes dramatiques, Tome 4.djvu/82

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



M. DUBREUIL, pere.

Non, querir, c’est chercher ?


M. TROTBERG.

Chercher, c’est querir ? il faut que je écrive aussi querir, chercher, querir. (Il écrit.)


M. DUBREUIL, pere.

Monsieur, je vous prie de vous regarder ici comme le maître de la maison ; ordonnez, & l’on vous donnera tout ce que vous voudrez.


M. TROTBERG.

À moi ?


M. DUBREUIL, pere.

À vous.


M. TROTBERG.

Pour mon besoin ?


M. DUBREUIL, pere.

Tout ce qui vous sera nécessaire.


M. TROTBERG.

Nécessaire ? cela veut dire ?…


M. DUBREUIL, pere.

Besoin.


M. TROTBERG.

Tiaple ! vous avez toujours deux mots pour un, je comprends pas cela : vous dites besoin ; c’est nécessaire ?