Page:Carnet de guerre d'Emile Chollet.pdf/61

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


20-21-22. Je suis complètement rétabli — ce soir j’irai au travail —

A 4h½ la batterie contre-avions qui est près d’ici nous a sonné le réveil, en effet une escadrille Boche est venue bombardé dans les alentours, bien entendu on ne s’est pas levé voir, il fait bon couché le matin ! —

J’ai oublié de dire il y a quelques jours que j’avais mangé de la tortue, c’est pas mauvais, c’est même bon. —

Avant hier soir on s’est aperçu de la disparition du Bougna, on n’a pu le retrouver. —


26 23-24-25-26. — 27.28.— Ces derniers jours rien de nouveau deux fois à 4 heures du matin les avions boches sont venus nous réveiller ils devaient bombarder Ligel. ils sont venus se promener au dessus de nous, et les [illisible] contre avions tiraient à qui mieux mieux le malheur c’est que les obus n’éclatant pas toujours nous tombent dessus ; tout près de nous il en est tombé deux. —

Il courre beaucoup de bruits sur des troubles en France, mais je n’y crois pas trop — Le Grand S… — comme les journaux ont le culot de l’appeler se ballade toujours —

Ces derniers jours j’ai pas mal lu. Hier enfin on a eu quelques lettres j’en avais deux de mes Parents, deux de Mad Germaine et une de Mme Pichart —

J’espère en avoir encore ce soir ou demain. —